15 janvier 2013 - 35e Dakar

Contenu principal de la page.

35e Dakar – Pérou-Argentine-Chili – Etape 9

Auteur d'une fantastique journée, le Français Cyril Despres (KTM) signe sa première victoire d'étape sur le Dakar 2013, et surtout revient 2e du général à 5'23 minutes de la tête, le tenant du titre profitant également des malheurs de tous ses principaux rivaux…

Première victoire d’étape 2013 pour Cyril Despres (KTM) !

Cyril Despres - KTM (photo ASO/DDPI)

Il attendait une très bonne journée depuis le départ de Lima. Elle est enfin arrivée ! Parti en 11e position ce matin, avec 24'26 minutes de retard sur la tête du général, Cyril Despres a livré une partition parfaite tout au long de cette 9e étape, tracée sur des pistes rapides, mais très dures pour les pneus et les freins. A l'attaque sur toute la première partie, le Français a ensuite géré l'usure de ses gommes, avant de finir en trombe pour signer son 31e succès sur le Dakar, 4'03 minutes devant son plus proche poursuivant, Joan Barreda (HVA). L'Espagnol aura toutefois été le seul à tenter de rivaliser avec le Français, malgré une chute dans la matinée, et termine 2e, 1'11 minute devant son coéquipier Botturi.

Les chutes, mot d'ordre du jour et bourreaux des Yamaha ! C'est d'abord le leader du général à Tucuman, David Casteu qui, au détour d'un virage au km 120, va percuter une vache ! Conséquences : épaule droite luxée et monture abîmée pour le Niçois qui va voir sa journée définitivement virer au cauchemar en perdant plusieurs heures sur une panne mécanique à 15 km de la fin de spéciale. Arrivé au bout de la spéciale à pied, Casteu n'ira pas plus loin ! Et ce n'est pas Olivier Pain qui consolera la marque aux diapasons ! Également victime de plusieurs chutes, le 2e leader des Bleus lâche près de 32 minutes et retombe à la 6e place du général. Et finalement le moins malheureux reste « Chaleco » Lopez (KTM), également tombé, mais qui ne perd « que » 16 minutes face à Despres.

Olivier Pain - Yamaha (photo Maindru)

Conséquences de cette folle journée, le général est totalement bouleversé, et c'est désormais le Portugais Ruben Faria (KTM), porteur d'eau de Cyril Despres, qui pointe en tête, 5'23 minutes devant son leader ! De quoi donc envisager sereinement l'avenir pour le tenant du titre! Derrière, le Chilien Chaleco Lopez reste 3e à 9'06 minutes et limite ainsi parfaitement les dégâts.

Pas tant de péripéties chez les quads, où Marcos Patronelli (Yamaha) a contrôlé et terminé à 1'05 minute du vainqueur du jour, Lukasz Laskawiec (Yamaha) qui empoche ainsi la 2e victoire de sa carrière sur le Dakar, devant un Patronelli désormais leader du général avec 1h32 d'avance sur Ignacio Nicolás Casale (Yamaha) et 2h08 sur Rafal Sonik (Yamaha).

Laurent Duverney-Pret (Yamaha) gagne deux places au provisoire (9e), alors Camélia Liparoti (Yamaha) conserve sa 14e position devant Pascal Delesque (Honda) 15e.

Camelia Liparoti - Yamaha (photo Maindru)

Mardi 15 janvier - Étape 10 : Córdoba-La Rioja

(Liaison : 279 km, Spéciale : 357 km, total : 636 km)

Et vitesse rime avec finesse
Les virtuoses du guidon et du volant seront les plus à l’aise sur l’exercice du jour. Si les autos et les camions seront séparés des motos et quads, les caractéristiques de leurs programmes respectifs sont similaires. On alterne ici le sinueux et le rapide, au rythme du passage de secteurs boisés à des plateaux beaucoup plus dégagés. Le tout dans un décor qui peut par endroits rappeler l’Irlande aux esprits les plus ouverts !

Jean-Paul Ancion (FFM) sur info ASO Presse.

Toute l’actualité du Dakar sur www.dakar.fr

David Casteu - Yamaha (photo Maindru)