19 mai 2017 – GP de France Vitesse

Contenu principal de la page.

GP de France Vitesse – Le Mans-72/J1 (5/18)

Zarco puissance 3 !

Johann Zarco (Yamaha YZR-M1-Monter Yamaha Tech3) a été l’un des grands animateurs de la journée. Le Français s’est adjugé le 3ème temps de la catégorie reine MotoGP.

Johann Zarco - Yamaha (photo www.johannzarco.com)

La première journée du GP de France au Mans a largement été perturbée par la pluie et à l’exception de la première séance libre MotoGP disputée sur piste séchant, toutes se sont déroulées sur le mouillé, voire trempée.

En Moto3, les chronos du matin ont servi de référence pour la journée. Ainsi, Adam Norrodin (Honda-SIC Racing Team) s’est maintenu malgré une chute tout au sommet de la hiérarchie à l’issue de la première journée. Le Malaisien devançait Niccolò Antonelli (KTM-Red Bull KTM Ajo) et Andrea Migno (KTM-Sky Racing Team VR46) de quelques millièmes seulement. Gabriel Rodrigo (KTM-RBA BOE Racing Team) terminait quatrième, mais en chutant dans la deuxième séance, l'Argentin se fracturait la clavicule. Marco Bezzecchi (Mahindra-CIP) héritait quant à lui du cinquième temps.

22ème le matin, Jules Danilo (Honda-Marinelli Rivacold Snipers) se classait 16ème de la deuxième session à 1.739 seconde seulement de Jorge Martín (Honda-Del Conca Gresini Moto3).

Jules Danilo - Honda (photo Agora Moto)

En Moto2, auteur du meilleur chrono en 1'38.158 vendredi matin, Lorenzo Baldassarri (Kalex-Forward Racing Team) devançait Franco Morbidelli (Kalex-EG 0,0 Marc VDS) et Francesco Bagnaia (Kalex-Sky Racing Team VR46) de respectivement 0.011 et 0.157 seconde.

Quatrième, Mattia Pasini (Kalex-Italtrans Racing Team) finissait devant Takaaki Nakagami (Kalex-Idemitsu Honda Team Asia). Xavi Vierge (Mistral-Tech3 Racing) s’est illustré au guidon de la moto française en s’adjugeant le sixième temps devant la Suter de Dominique Aegerter (Kiefer Racing) et la Speed Up de Simone Corsi (Speed Up Racing).

Les conditions ne permettaient pas aux pilotes de progresser. Fabio Quartararo (Kalex-Pons HP40) concluait ainsi la journée au 24e rang devant la Suter de Sandro Cortese (Dynavolt Intact GP).

Fabio Quartararo - Kalex-Honda (photo Pons HP40)

Fabio Quartararo - Kalex-Honda (photo Pons HP40)

En MotoGP, en signant le 3ème temps le matin, Johann Zarco (Yamaha YZR-M1-Monter Yamaha Tech3) a assuré sa place en Q2 si d’aventure la pluie était demain matin au rendez-vous.

Une piste séchante le matin, de la pluie l’après-midi… De quoi se préparer à toutes les éventualités pour la suite du week-end. Quatorzième sur le mouillé en FP2 au terme d’une séance menée prudemment, le pilote tricolore a démontré qu’il faudrait compter sur lui ce matin en signant le meilleur chrono des pilotes Yamaha derrière les deux Honda de Jack Miller et Marc Marquez.

« J’ai fait une bonne séance ce matin sur le séchant en passant les slicks au bon moment. J’ai pu faire pas mal de tours en augmentant le rythme régulièrement et en prenant confiance dans des conditions difficiles tout en restant loin des limites des pneus et de la moto. Ça n’était pas évident car le nouveau revêtement est très noir et on a du mal à voir les endroits où l’humidité a tendance à rester. C’était quoi qu’il en soit important de finir dans le top dix car, comme toujours, on ne sait jamais ce que peuvent nous réserver les conditions le samedi matin. Je sais que j’ai encore besoin de progresser sous la pluie, mais j’ai pu faire cet après-midi pas mal de tours sur le mouillé et cela m’a permis d’évoluer dans des conditions délicates. Ça a roulé très vite devant, ce qui veut dire qu’on peut faire beaucoup mieux. Normalement, la météo devrait s’arranger pour la suite du week-end. Le public a été fantastique en me réservant un super accueil. On me demande si je ressens de la pression, mais je dois dire que j’en ai beaucoup moins que l’an dernier. Je devais gagner, aujourd’hui je suis là pour apprendre et me faire plaisir. C’est génial de partager cela avec tous les spectateurs qui m’encouragent. »

Même enthousiasme du côté de Loris Baz (Ducati GP15-Reale Avintia Racing). Après un Test post-GP concluant à Jerez, le Français se disait satisfait de sa première journée au Circuit Bugatti du Mans. Durant la séance d’ouverture sur une piste séchante, le Haut-Savoyard a eu la bonne idée de chausser sa Ducati Desmosedici GP15 de pneus slicks pour aller chasser le chrono dans les derniers instants.

Bravant la pluie qui s’est abattue sur le tracé en début d’après-midi, le second tricolore, qui arborera un casque spécial samedi en hommage à Anthony Delhalle et Adrien Protat, se maintenait au cinquième rang de la hiérarchie ; une place qu’il entend bien conserver pour se qualifier directement en Q2.

« Les conditions étaient vraiment spéciales ce matin. Jack (Miller) et moi avons été les deux premiers à passer les pneus slicks. Je n’ai pas cherché à prendre de risques inutiles, mais juste assez pour me placer dans les dix premiers en cas de pluie cet après-midi ou demain matin. J’ai également tâché de retrouver un bon feeling. Durant la FP2, il pleuvait beaucoup. Mais nous en avons profité pour améliorer notre ressenti dans ces conditions, après la séance que nous avions réalisée sur le mouillé à Jerez. Nous avons trouvé de bonnes choses et j’en suis vraiment content. Nous verrons ce que la météo nous réserve demain, car elle est toujours imprévisible au Mans. La séance étant à 10h, s’il pleut pendant la nuit, il y a des chances que la piste soit encore bien humide. J’aimerais aussi avoir la possibilité de préparer ma course sur le sec, nous verrons demain. Toujours est-il que mon feeling est très bon, tout comme le grip avec le nouveau revêtement. »

Sylvain Guintoli (Suzuki-Team Suzuki Ecstar), qui officie en tant que remplaçant d'Álex Rins - blessé à Austin, foulait le Circuit Bugatti pour la toute première fois depuis 2008. 20ème de la séance d’ouverture, le pilote tricolore a su rester prudent pour retrouver son feeling au guidon d’une MotoGP.

Sur une piste détrempée cet après-midi, le Champion WorldSBK 2014 s’est longtemps battu pour place dans les dix premiers avant de s’incliner au 16ème rang. Après son premier contact avec la GSX-RR au Test post-GP à Jerez, il se disait ravi de cette nouvelle expérience dans ces conditions difficiles.

« Ce fut une bonne journée pour moi, avec de nouvelles conditions à découvrir, en particulier les pneus Michelin sur piste mouillée et séchante. J’ai dû assimiler de nombreux aspects et m’adapter le plus rapidement possible. Dans l’ensemble, tout s’est bien passé. En milieu de séance cet après-midi, je me sentais à l’aise, je me battais pour une place dans le Top 10. Nous avons essayé des réglages différents sur la fin, mais ceux-ci ne sont pas révélés concluants. Après le Test Officiel à Jerez sur le sec, je dispose aujourd’hui d’une nouvelle expérience sur le mouillé. L’équipe et moi avons déjà de bons réflexes et nous nous entendons très bien. J’ai réussi à mettre quelques pilotes derrière moi et ça, c’est le bonus de cette première journée ! La Suzuki est dans le coup depuis l’ouverture de la saison. Andrea a fait de bonnes qualifications et de bonnes courses. Il a chuté quelques fois, mais s’est montré rapide, notamment à Austin. Pour moi, l’objectif principal est de m’adapter le plus vite possible et d’exploiter le potentiel de la machine. J’aborde les séances les unes après les autres et nous verrons ce dont nous serons capables samedi. »

Demain samedi, les essais débuteront par le Moto3 dès 9h, quelques minutes après le warm-up réservé à la FIM CEV Repsol-Moto3.

Johann Zarco - Yamaha (photo www.johannzarco.com)

Loris Baz - Ducati (photo Reale Avintia Racing)

Loris Baz - Ducati (photo Reale Avintia Racing)

Sylvain Guintoli - Suzuki (photo Team Suzuki Ecstar)

Sylvain Guintoli - Suzuki (photo Team Suzuki Ecstar)