Yamaha R3 - Circuit Carole
Yamaha R3 - Circuit Carole
Mondial de la moto
mondial de la moto - mobile

Championnat de France Superbike

03/07/2018
Magny-Cours-58 (4/7) : Redistribution des cartes à Nevers Magny-Cours

Ce week-end du 30 juin – 1er juillet, la 4ème étape du Championnat de France Superbike, organisée par le Moto-Club Nevers de la Nièvre sous l’égide de la FFM, n’a pas été de tout repos pour l’élite de la vitesse française. La chaleur accablante a mis à rude épreuve mécaniques et pilotes ! Hasard de la vie ou facteur clé : les forces en présence se sont rééquilibrées…

 

SUPERBIKE  

COURSE 1 : FORAY EST BIEN DE RETOUR

À l’extinction des feux, Kenny FORAY (BMW Tecmas) est le plus réactif depuis la pole position. Il conserve la tête au moment de virer dans la grande courbe en compagnie de son meilleur ennemi Jérémy GUARNONI (Kawasaki Tech Solutions) et du challenger Morgan BERCHET (Yamaha).

 

 

Le trio de tête se place à plusieurs secondes d’Axel MAURIN (Yamaha). Malgré la ferveur de son public à domicile, le local de l’étape ne parvient pas à suivre le rythme. Christophe PONSSON (Yamaha), Sébastien SUCHET (Kawasaki), Erwan NIGON (Honda), Mathieu GINES (Kawasaki) et Camille HEDELIN (BMW) sont en embuscade. La hiérarchie est mouvante au sein du groupe, personne n’est réellement en mesure de faire la différence. 

 

Peu de tours suffisent à FORAY et GUARNONI pour se détacher de BERCHET qui perd le fil et devient spectateur du duel. « Kenny » confiait qu’il était presque « à la maison » à Magny-Cours et cela se confirme. La BMW n°1 prend le large face à la Kawasaki n°111 qui n’est pas en mesure de réagir. FORAY gère sa fin de course et les 3 hommes passent le drapeau à damier dans le même ordre. 

 

Derrière, le scénario est plus compliqué. NIGON décroche et dégringole dans le classement provisoire tandis que MAURIN est contraint de rentrer au stand juste avant d’entamer le dernier tour. Christophe PONSSON emmène dans sa roue HEDELIN, SUCHET et GINES. En fin de course, PONSSON confirme sa 4ème place mais HEDELIN craque sous la pression de SUCHET et GINES qui s’emparent respectivement des 5ème et 6ème places.  

 

En Superbike ChallengerMaxime BONNOT (BMW Tecmas) bataille avec Hugo CLERE et remporte son duel face au pensionnaire du Suzuki LMSGabriel PONS (Kawasaki TTS) complète le podium de la catégorie après avoir pris le meilleur sur Valentin SUCHET (Kawasaki).

 

COURSE 2 : DOUBLÉ « IN EXTREMIS » POUR FORAY

Mauvaise opération pour le Champion de France en titre, Kenny FORAY (BMW Tecmas), qui manque son envolée et se retrouve 3ème derrière Morgan BERCHET (Yamaha) et Jérémy GUARNONI (Kawasaki Tech Solutions). Le plaisir est de courte durée pour la Yamaha n°63 stoppée dans le secteur 2 : BERCHET part à la faute. 

  

Derrière FORAY, c’est le pilote émérite du plateau espagnol, Christophe PONSSON (Yamaha) qui se place 3ème devant Axel MAURIN (Yamaha), Sébastien SUCHET (Kawasaki), David MUSCAT (Ducati) et Mathieu GINES (Kawasaki).

 

Personne n’est en mesure d’imprimer le rythme effréné de GUARNONI et FORAY, les deux hommes caracolent en tête mais FORAY est rapide reprenant des dixièmes à chaque tour pour remédier à sa mauvaise sortie de grille. La BMW n°1 fait les freins au virage « Adelaïde » sur la Kawasaki n°111 au 8ème tour mais GUARNONI réplique et reprend le leadership. Les 2 hommes se rendent coup pour coup et font vibrer le public… FORAY a finalement le dernier mot et inscrit son premier doublé de la saison !

 

Christophe PONSSON gère sa course en solitaire en 3ème position et confirme son podium au passage du drapeau à damier. Axel MAURIN, quant à lui, n’a pas démérité mais termine au pied du podium au plus grand regret des supporters nivernais. Malgré un bon début de course, SUCHET rétrograde jusqu’au 9ème rang et laisse GINES intégrer le top 5 au détriment de MUSCAT, 6ème. 

 

En Superbike Challenger, tir groupé des 3 hommes forts de la catégorie. Maxime BONNOT (BMW Tecmas) s’impose comme le plus rapide et termine avec plus de 4 secondes d’avance sur Hugo CLERE (Suzuki LMS) qui retrouve le chemin du podium. Gabriel PONS (Kawasaki TTS) complète le top 3 après une course convaincante. 

  

Au classement provisoire, Jérémy GUARNONI (196 points) reste en tête mais Kenny FORAY (179 points) revient doucement mais surement au contact. Loin derrière, Sébastien SUCHET (89 points) est troisième. 

En Superbike ChallengerHugo CLERE (174 points) reprend la tête du provisoire à Gabriel PONS (168 points). Maxime BONNOT complète le top 3 avec 125 points.

 

SUPERSPORT – TROPHEE PIRELLI 600 

COURSE 1 : LE GROS LOT EST POUR QUERO

Le pilote espagnol Borja QUERO (Yamaha) n’est pas venu en France pour faire de la figuration ! C’est bien lui que l’on retrouve en tête dès les premiers tours juste devant Guillaume RAYMOND (Yamaha).

Le leader du classement provisoire, Enzo BOULOM (Yamaha), remet les pendules à l’heure en s’installant au 3ème rang après une qualification pourtant en demi-teinte. Il emmène dans sa roue Louis BULLE (Yamaha) menacé par un groupe de 4 pilotes, tous tenus en respect par Maximilien BAU (Yamaha).

 

En tête de la course, QUERO creuse l’écart tour après tour et s’envole vers une victoire méritée : une première pour le pilote espagnol en FSBK. RAYMOND, bien installé en seconde position, monte sur son premier podium de la saison sans avoir été inquiété par ses adversaires.

 

À la mi-course, BULLE subit les attaques de ses concurrents et rétrograde au 7ème rang à l’inverse de Maximilien BAU et Guillaume ANTIGA (Yamaha) qui se montrent très véloces et trouvent l’ouverture sur BOULOM. La dernière marche du podium suscite l’intérêt des 3 hommes jusque dans les derniers mètres. Avec panache, BAU résiste finalement aux assauts de ses adversaires et s’invite sur le podium. ANTIGA et BOULOM se classent respectivement 4ème et 5ème.

 

En Trophée Pirelli 600, le patron semblait être Gaëtan MATERN (Kawasaki), mais il est déclassé en fin de journée pour machine non conforme.  Son dauphin Arnaud MULDERS (Yamaha) monte donc sur la plus haute marche du podium devant Simon ARNAUD (Triumph) qui réalise une bonne opération au sein de la catégorie et s’octroie la 2ème place devant Valentin GRIMOUX (Yamaha)

 

COURSE 2 : ET DE 2 POUR QUERO ! 

Borja QUERO (Yamaha) et Guillaume RAYMOND (Yamaha) s’envolent une nouvelle fois en tête de la course sans laisser la moindre chance à leurs adversaires. Les deux hommes se montrent particulièrement à l’aise sur l’asphalte bourguignon

 

Derrière eux, Enzo BOULOM (Yamaha) s’extirpe de la grille de départ en 3ème position suivi comme son ombre par Louis BULLE (Yamaha). De son côté, Guillaume ANTIGA (Yamaha) tente de s’accrocher à la Yamaha n°3

 

Aux avant-postes, l’action est de mise à l’image de RAYMOND qui tente de trouver une solution sur l’espagnol et de « Loulou » qui porte l’estocade sur BOULOM. Ce dernier réplique pourtant quelques tours plus tard et le scénario se répète à plusieurs reprises ! La lutte pour la 3ème position prend finalement la forme d’une « triangulaire » avec ANTIGA qui hausse le rythme et vient se mêler à la joute. 

 

Le suspense est insoutenable lors des derniers tours, QUERO résiste à un RAYMOND particulièrement agressif alors qu’ANTIGA crée la surprise et vient compléter le podium. BULLE et BOULOM se contentent respectivement des 4ème et 5ème places.

 

En Trophée Pirelli 600, la course tourne à l’avantage de Joris INGIULA (Yamaha) qui continue d’impressionner après un duel épique avec Gaëtan MATERN (Kawasaki). La bataille pour la 3ème place est remportée par Arnaud MULDERS (Yamaha)

 

Le déclassement de MATERN profite à MULDERS qui s’empare de la 2ème place et à Antoine CHAPEAU (Triumph), 3ème.  

 

Au classement provisoire, Enzo BOULOM (154 points) est toujours en tête devant Louis BULLE (111 points) et Guillaume ANTIGA (108 points).

 

Chez les Trophée Pirelli 600, Gaëtan MATERN (133 points) reste aux commandes de la catégorie devant Valentin GRIMOUX (114 points) et Joris INGIULA (108 points).

 

OBJECTIF GRAND PRIX – PRE MOTO3

COURSE 1 : LAPIERRE À TERRE, PERRIN PREND LES POINTS 

Les premiers tours sont mouvementés chez les jeunes pilotes mais la situation se décante peu avant la mi-course. Un duo de tête composé de Bartholomé PERRIN (Moriwaki) et Marceau LAPIERRE (Yamaha Beon) relègue les autres concurrents à plusieurs secondes. À leur poursuite, Alexis BOUDIN (Yamaha Beon) et Line VIEILLARD (Yamaha) se retrouvent en bataille et s’échangent leur place à tour de rôle. 

 

À 3 tours de l’arrivée, LAPIERRE n’apparait plus sur le tableau d’affichage, le leader du provisoire est parti à la faute alors que le podium lui était promis : dommage ! PERRIN est libre de toute pression et s’empare des 25 points. Le duel BOUDIN–VIEILLARD tourne finalement à l’avantage de la Yamaha n°6 qui poursuit son effort et réalise son meilleur temps en course dans le dernier tour. VIEILLARD porte tout de même les couleurs de la gent féminine sur la dernière marche du podium.   

 

COURSE 2 : AVANTAGE PERRIN

Le premier départ donne lieu à une chute de Line VIEILLARD (Yamaha) qui stoppe les débats sur décision de la Direction de Course. La jeune femme ne peut malheureusement pas revenir en piste. 

 

La course repart pour 9 tours, en tête, on retrouve les 3 hommes forts de la catégorie : Bartholomé PERRIN (Moriwaki), Marceau LAPIERRE (Yamaha Beon) et Alexis BOUDIN (Yamaha Beon). Rapidement décroché, ce dernier est à la lutte avec Guillaume JUCHA (Moriwaki) et Lorentz LUCIANO (Yamaha Beon)

 

L’attention du public est tournée d’un côté vers le duel entre PERRIN et LAPIERRE qui ne lâchent rien pour la victoire et d’un autre côté vers BOUDIN, JUCHA et LUCIANO pour la dernière marche du podium. Après 9 tours marqués par un changement incessant de leader, c’est PERRIN qui remporte la course sur la ligne au détriment de LAPIERRE. La troisième place est à mettre au crédit de BOUDIN qui a eu fort à faire face à JUCHA, 4ème, et LUCIANO, 5ème. 

 

Alexis BOUDIN (144 points) réalise la bonne opération du week-end et repart en tête du classement provisoire avec 10 points d’avance sur Marceau LAPIERRE (134 points). Bartholomé PERRIN (117 points) complète le top 3.

 

SIDE-CAR 

COURSE 2 : IMPOSSIBLE DE RÉSISTER À DELANNOY/CLEMENT 

C’est une envolée manquée pour l’équipage DELANNOY/CLEMENT qui laisse BENIGNO/BOUCHARD franchir le premier tour en tête de la course devant VINET/VINET, LE BAIL/LEVEAU et GALLERNE/CHAIGNEAU !

 

Un tour suffit pourtant au Side n°1 pour revenir à l’aspiration de l’équipage familial VINET. Les deux Sides écourtent le plaisir de BENIGNO/BOUCHARD relégué en 3ème position devant le 600cc de LE BAIL/LEVEAU. Peu après la mi-course, DELANNOY/CLEMENT décide de porter une attaque couronnée de succès sur VINET/VINET et prend le contrôle de la manche. DELANNOY/CLEMENT lâche les chevaux afin de se mettre à l’abri en tête de la course.

 

À 3 tours de l’arrivée, la Direction de Course agite un drapeau rouge suite à une sortie dans le bac à graviers qui stoppe les débats. DELANNOY/CLEMENT réalise le doublé devant VINET/VINET, auteur d’un excellent week-end. BENIGNO/BOUCHARD complète le podium après avoir contenu les offensives de LE BAIL/LEVEAU. Auteur d’une course sans véritable menace, GALLERNE/CHAIGNEAU ferme le top 5.

 

En 600cc, LE BAIL/LEVEAU poursuit son sans faute et décroche la 1ère place pour la 8ème fois d’affilée ! CARRE/DUPUIS et LEGUEN/GAULARD complètent le podium des « petites cylindrées ».

 

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE SUPERBIKE
 

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct tout ce qui se passe durant le week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…



Pour cette saison 2018, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page facebook officielle fsbk et le site fsbk.fr.

 

D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Twitter : @FSBK_officiel, Facebook : fsbk , Youtube : ffmfbk et Instagram : fsbk 

  

CALENDRIER 2018

14–15/07 – PAU ARNOS (64) – MC Pau Arnos
25–26/08 – CAROLE (93) – MC Motors Events
22–23/09 – ALBI (81) – MCC Albi

Encore plus d'actualités !

actualité
Championnat d’Europe des Nations – 6-12 août : La Sélection Française
actualité
Ce n’est pas de la haute couture mais presque. Voici le maillot officiel qu’étrenneront nos pilotes tricolores lors des différentes courses par équipe où la France sera en lice !
actualité
Moiran-39 – 21-22 juillet (4/5) : Le rendez-vous Jurassien
actualité
Le Mans-72 – 21-22 juillet (5/8) : Le Promosport est de passage sur le circuit Bugatti du Mans
actualité
Rallye du Dourdou-Villecomtal-12 (3/5) : Bruno Schiltz le plus fort sur cette 15ème édition !
actualité
LE MAILLOT 2018 DES ÉQUIPES DE FRANCE DÉVOILÉ LE JEUDI 19 JUILLET !
actualité
Castelnau-de-Lévis-81 (7/7) : Une finale torride !
actualité
Pau-Arnos-64 (5/7) : Le Superbike fait le plein de nouveautés dans les Pyrénées
actualité
Mathieu Trésarrieu, Thomas Chareyre, Loris Gubian et Christophe Bruand.
actualité
Sokolov-République Tchèque - 22-23 septembre : Sélection des Équipes de France
actualité
Auron-06 (5/8) - 14-15 juillet : Auron, sommet du trial mondial !
actualité
Horsham-Australie – 25-26 août : Composition de l’Équipe de France
actualité
Castelnau-de-Lévis-81 – 14-15 juillet (7/7) : Finale du 24MX Tour 2018
actualité
Pau-Arnos-64 – 14-15 juillet (5/7) : On relance les dés à Pau-Arnos ?
actualité
Iffendic-35 (6/7) : Cinquième titre MX1 pour Xavier Boog
actualité
Dimitri Bergé, Steven Labouyrie, Kieran Touly, Rémi Rovery, Hugo Dufrese, Jean-Philippe Lerda, Pierre-Marie Vaglio, Marius Plessier, Jean-Luc David, Marvin Musquin et Dylan Ferrandis.
actualité
Isola 2000-06 – 7-8 juillet (2/4) : Du Trial sur le toit des Alpes
actualité
Carole-93 – 7-8 juillet (2/6) : Premier week-end 100% WERC

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux ! #FFMOTO

Instagram
Chargement en cours...