Nos actualités

Voir toutes nos actualités

Championnat de France Superbike FE Racing 2023

27/03/2023
Le Mans-72 (1/7) : À la fin c’est Di Meglio qui l’emporte !

En ce dimanche 26 mars, c’est à la piste détrempée du circuit Bugatti du Mans que vont avoir à faire les pilotes du Championnat de France Superbike 2023. Le club local de l’ACO sous l’égide de la Fédération Française de Motocyclisme accueille la première étape de la saison synonyme de retour à la compétition pour les 220 pilotes engagés.

SUPERBIKE

COURSE 1 : DI MEGLIO ACTE 1 

Pour la première course de la cuvée 2023, l’élite de la vitesse s’élance pour 15 tours sur une piste séchante et toujours aussi piégeuse. Jeremy GUARNONI (BMW – Dunlop) aussi à l’aise sur le sec que sous la pluie prend un excellent départ, à l’inverse de Kenny FORAY (BMW – Michelin) qui s’élance de la voie des stands et compte 13 secondes de retard dans le premier tour. Les HONDA de Alan TECHER (Honda – Michelin) et Mike DI MEGLIO (Honda – Michelin) profitent d’une erreur de GUARNONI pour s’emparer des deux premières places, suivi par Corentin PEROLARI (Yamaha – Pirelli) désormais 3ème devant Mathieu GINES (Yamaha – Michelin) qui monte en puissance et relègue GUARNONI, légèrement moins dans le rythme, en 5ème position. 

 

Les HONDA numéro 36 et 5 du team CBO caracolent désormais en tête, et imposent un rythme effréné aux autres pilotes qui s’emploient pour ne pas se laisser distancer. Mathieu GINES, régulier, est 3ème juste devant le Challenger PEROLARI qui met sous pression le pilote de la moto 41. Chris LEESH (Honda – Michelin) complète le Top5 avec un temps de 1’52”310 au tour. Le poleman GUARNONI est 7ème mais peine à remonter sur SALVADORI 6ème qui réalise le meilleur tour provisoire en 1’47”154 à la mi-course.

Mike Di Meglo - Honda (photo Gérard Delio/Photopress)

Après avoir dégringolé à la 28ème place, Kenny FORAY entame une remontée spectaculaire. Il glane progressivement de nombreuses places dans le classement, pour placer sa BMW à la 14ème position après 6 tours. Alors que GUARNONI semble plus en difficulté à la 7ème position, ce dernier parvient pour le moment à maintenir l’écart sur Gregory LEBLANC (Ducati – Pirelli). 

 

Au bout de 13 tours de course, le Top5 est désormais composé de DI MEGLIO, TECHER et PEROLARI, premier Challenger, suivi de GINES et SALVADORI. LEESH contient les assauts de GUARNONI 7ème, lui-même suivi de 3 adversaires coriaces : Grégory LEBLANC (Ducati – Pirelli), Kenny FORAY qui poursuit sa remontée fantastique et le local de l’étape Martin RENAUDIN (Yamaha – Pirelli). Tout semble possible pour Kenny FORAY à 5 tours de l’arrivée, le pilote de la BMW n°1 vient de prendre l’avantage sur Martin RENAUDIN, et cible désormais la DUCATI de Grégory LEBLANC, actuellement 7ème. 

 

À 5 tours de l’arrivée, Mike DI MEGLIO tient toujours tête à Alan TECHER en maintenant une confortable avance de 6 secondes, qu’il accentue à 8 secondes à 2 tours de l’arrivée. Derrière, la Yamaha de Corentin PEROLARI doit composer avec la Ducati de Luc SALVADORI particulièrement inspiré à une seconde. Mike DI MEGLIO remporte la première course de cette saison sans jamais avoir été trop inquiété. Dans le dernier tour, PEROLARI prend le dessus sur Alan TECHER et se hisse sur la 2ème marche du podium, le pilote Honda du Moto-Club de Cannes termine sur la 3ème marche du podium. Mathieu GINES est 4ème, devant Chris LEESH, 5ème, Luc SALVADORI 6ème. Le champion FORAY, auteur d’une formidable remontée s’adjuge la 7ème place devant LEBLANC, GUARNONI et RENAUDIN. 

 

À noter la remarquable performance du sociétaire du Team Moto Ain Corentin PEROLARI qui signe le meilleur temps au tour en 1’46’’274, prometteur pour la course de l’après-midi. En descendant du podium, Corentin PEROLARI annonçait au micro de Jean-Claude BRUNEAU son “Objectif le classement scratch “ pour cette saison. Corentin PEROLARI s’empare donc de la première position en Challenger devant Alexis LAMIRE (Yamaha – Michelin) et le jeune Tom BERCOT (Honda – Michelin) 3ème. 

 

COURSE 2 : DI MEGLIO ACTE 2 

À l’extinction des feux, c’est l’impressionnant Corentin PEROLARI (Yamaha – Pirelli) qui prend le meilleur envol devant le poleman Jeremy GUARNONI (BMW – Dunlop) second et Mike DI MEGLIO (Honda – Michelin) très incisif, 3ème à la fin du 1er tour. DI MEGLIO devance son coéquipier Alan TECHER (Honda – Michelin) 4ème, Kenny FORAY (BMW – Michelin), quant à lui, complète le TOP 5. Plus loin, Grégory LEBLANC (Ducati – Pirelli) se place 6ème et distance de plus de 2 secondes, Martin RENAUDIN, positionné 7ème (Yamaha – Pirelli). 

 

GUARNONI a décidément du mal en course ce week-end puisqu’il semble en difficulté dès les premiers tours, et concède 5 places au bout de 5 tours. DI MEGLIO toujours cinglant prend l’avantage sur le Challenger PEROLARI 2ème sans pour autant se tenir à l’abri. Alan TECHER imprime son rythme et s’installe en 3ème position mais reste sous la menace de Kenny FORAY à 0’102. Plus loin nous retrouvons Grégory LEBLANC à la 5ème place à plus de 2 secondes de SALVADORI, 6ème et 3 secondes de Martin RENAUDIN 7ème. 

 

Aux avant-postes, la bataille fait rage ! Les pilotes du Top5 multiplient les attaques et tentent le tout pour le tout pour le gain de la victoire finale ! À la mi-course ce sont les Honda du Team CBO qui imposent leur rythme et mènent la course, DI MEGLIO en tête. TECHER est quant à lui sous la menace du champion en titre FORAY qui compte bien faire mieux que sa 7ème place le matin. Corentin PEROLARI est pour le moment distancé du trio de tête à presque 7 secondes de FORAY. S’ensuit un groupe compact de 3 pilotes, composé de SALVADORI (Ducati – Pirelli),5ème, LEBLANC, 6ème, et RENAUDIN, 7ème qui se tiennent en à peine 2 secondes.  

 

Les efforts de Kenny FORAY payent ! Il s’empare de la tête de la course à 3 tours de la fin mais ne parvient à distancer DI MEGLIO déterminé à réaliser le doublé sur le circuit des 24H. Il y parvient dans le dernier tour en mettant une grosse pression sur FORAY et emmène dans sa roue son coéquipier Alan Techer qui termine second. PEROLARI conclut en beauté son week-end avec un nouveau podium, il est 3ème. Aux portes du podium, SALVADORI n’aura pas démérité, il devance Grégory LEBLANC 5ème et Kenny FORAY malchanceux à la 6ème place. On retrouve aux places d’honneur, Martin RENAUDIN seulement 7ème à domicile qui devance la Ducati numéro 3 de David MUSCAT qui termine 8ème, Johan NIGON est à la 9ème et c’est Jeremy GUARNONI en difficulté qui conclut le top 10.

 

Le champion en titre tire ses premiers enseignements de ce premier week-end de course de la saison en saluant le “ pari osé de Mike Di Meglio qui a opté pour un pneu medium. « Malgré la chute je ne regrette rien, car j’ai attaqué et cela fait partie des risques. Ce que je veux retenir de ce week-end, c’est que je n’ai jamais été aussi rapide au Mans ».

 

Bien qu’en délicatesse avec son pneu arrière, Mike Di Meglio a réussi à bien gérer son pneu. « C’était une très belle bagarre avec Kenny jusqu’au dernier virage. Il m’a passé aux Chemins Bœufs puis je l’ai recroisé, c’est dommage pour lui d’avoir chuté, mais je suis très content pour la suite de la saison ».  

 

CLASSEMENT PROVISOIRE
1 Mick DI MEGLIO – 50 pts
2 Alan TECHER – 37
3 Corentin PEROLARI – 36

 

SUPERSPORT 600

COURSE 1 : LONGEARET SURPREND TOUT LE MONDE 

Enzo DE LA VEGA (Yamaha-Pirelli), Johan GIMBERT (Yamaha – Pirelli) et Loïc ARBEL (Yamaha – Pirelli) s’élancent de la première ligne. Les Challengers Gabin CAZARD (Yamaha – Pirelli) et Diego PONCET (Kawasaki – Pirelli) partiront 4ème et 5ème devant l’expérimenté Matthieu LUSSIANA (Yamaha – Pirelli) 6ème. 

 

Rapidement, DE LA VEGA part à la faute dans la première chicane, perturbant l’ordre au premier passage de la ligne. Bartholome PERRIN (Yamaha – Michelin) parti 9ème est désormais leader provisoire devant Robin DUPAU second et Hugo ROBERT (Yamaha – Michelin) 3ème. Johan GIMBERT arrive à se stabiliser et revient au 4ème rang.

 

Kevin LONGEARET (Yamaha – Pirelli), à l’aise sur cette piste séchante, surprend tout le monde en alignant les meilleurs temps sur l’ensemble des secteurs, puis se retrouve leader au 3ème tour suite à la chute de plusieurs pilotes dont PERRIN. GIMBERT poursuit son effort et se place second, avec désormais la Yamaha numéro 54 en ligne de mire. Derrière, DUPAU, ARBEL et ROBERT complètent dans l’ordre le Top5. En 6ème place on retrouve Hugo DE CANCELLIS (Yamaha – Pirelli) et le Challenger Camille KAZMERSKI (Yamaha – Pirelli) en 7ème place. 

 

À 5 tours de la fin, LONGEARET et GIMBERT creusent l’écart avec le reste des reste des pilotes. Plusieurs chutes entraînent le deuxième drapeau rouge de la journée. Le classement est donc figé et c’est le classement du tour précédent qui fait office de classement final. LONGEARET s’octroie la victoire devant GIMBERT second et DUPAU 3ème. Hugo ROBERT et Hugo DE CANCELLIS se placent respectivement 4ème et 5ème. Loïc ARBEL ayant chuté, se retrouve tout de même à une belle 6ème place, suivi de Enzo DE LA VEGA 7ème, Damien MARMION (Yamaha – Pirelli) est 8ème. 

 

Bien qu’il soit parti de la dernière position, Camille KAZMERSKI s’empare de la victoire en catégorie Challenger, Bartholome PERRIN se place 2ème devant Florent DA CUNHA (Motosbox – Pirelli) qui complète le podium de la catégorie. 

 

COURSE 2 : LA VICTOIRE POUR HUGO ROBERT 

Enzo DE LA VEGA (Yamaha-Pirelli) s’élance aux côtés de l’un des favoris de la catégorie mais manque son envol contrairement à Johan GIMBERT (Yamaha – Pirelli) qui prend un meilleur départ tout comme le Challenger Diego PONCET (Kawasaki – Pirelli) qui s’empare de la seconde place et Kevin LONGEARET qui semble très à l’aise à la 3ème place. 

 

Dans les premiers tours, GIMBERT emmène PONCET dans sa roue, le duo creuse rapidement l’écart, avec plus de 2 secondes d’avance sur le poleman DE LA VEGA, le pilote de la Yamaha 114 s’accroche et récupère la 3ème place au détriment de LONGEARET. Barthelome PERIN (Yamha – Michelin) complète le Top5 mais se voit vite rattrapé par Hugo ROBERT (Yamaha – Michelin) 6ème et CAZARD 7ème qui fondent sur lui. Alexy NEGRIER (Yamaha – Pirelli), en difficulté ce week-end, occupe la 8ème position et fait tout pour revenir sur ses prédécesseurs.  

 

À l’entame du 5ème tour, PONCET est récompensé de ses efforts et prend l’avantage sur GIMBERT second. Hugo ROBERT et Enzo DE LA VEGA sont maintenant 3ème et 4ème, Gabin CAZARD ferme le Top5. À la faveur d’une piste séchante, les temps au tour s’améliorent progressivement, Diego PONCET semble composer parfaitement avec ces conditions puisque le pilote numéro 36 subtilise la première position à Johan GIMBERT. Bien que le pilote de la Yamaha n°77 conserve une légère avance sur Hugo ROBERT, ce dernier accentue ses efforts et réduit l’écart sur les premiers. Enzo DE LA VEGA quant à lui, semble avoir plus de mal à recoller au trio de tête, malgré une série de tours rapides, qui lui permettra de signer le meilleur temps. Gabin CAZARD est en 5ème position distancé, derrière lui LONGEARET et NEGRIER sont au coude à coude pour le compte de la 6ème position. 

Diego PONCET, mis à rude épreuve par GIMBERT et ROBERT, peine à conserver la tête de course. Après plusieurs assauts répétés, les pilotes n° 77 et N°51 prennent tous 2 l’avantage sur la Kawasaki n°36.

 

En tête de course la bataille fait rage entre GIMBERT pour le moment leader et ROBERT second ce qui fait les affaires de Diego PONCET 3ème qui en profite pour recoller au duo. DE LA VEGA est lui aussi à l’attaque est parvient également à réduire l’écart qui le sépare du Top3. NEGRIER, auteur d’une superbe fin de course, s’octroie la 5ème place au détriment de Gabin CAZARD.

 

Au passage du drapeau à damier, Hugo ROBERT décroche la victoire dans les derniers mètres après une magnifique bataille avec Johan GIMBERT second, Enzo DE LA VEGA parvient finalement à stabiliser sa 3ème place. Diego PONCET 4ème, s’impose devant Alexy NEGRIER, qui réalise une solide remontée et termine 5ème. DE CANCELLIS, CAZARD et PERRIN terminent respectivement 6, 7 et 8ème de cette seconde course 600cc.   

 

CLASSEMENT PROVISOIRE
1 Hugo ROBERT – 41 pts
2 Johan GIMBERT – 41
3 Kevin LONGEARET – 32

 

OBJECTIF GRAND PRIX

PRÉ-MOTO 3

COURSE 1 : GODEFROY EN PREMIER

David DA COSTA (BEON), Célestin MASY (BEON) et Quentin GODEFROY (ERDOG) forment le trio de tête et ne sont pas inquiétés jusqu’à la chute du Vice-Champion de France MASY à 5 tours de l’arrivée puis celle du leader DA COSTA à 3 tours de la fin. 

 

Suite à un drapeau rouge le classement reste celui du dernier tour de course complet à savoir dans l’ordre GODEFROY, DA COSTA, MANDINE (BEON). 

 

COURSE 2 : MASY EN LEADER

David DA COSTA (BEON) réalise la course parfaite de bout en bout. Il précède Célestin MASY (BEON), en seconde position et Quentin GODEFROY (ERDOG) à plus d’une seconde et demi est 3ème. 

 

Dans le dernier tour les attaques de MASY portent leurs fruits puisqu’il s’impose au finish devant DA COSTA second et GODEFROY sur la troisième marche du podium. 

 

CLASSEMENT PROVISOIRE
1 Quentin GODEFROY – 41 pts
2 David DA COSTA – 41
3 Célestin MASY – 30

 

NSF 250

COURSE 1 : BOXBORGER EN PATRON

Le champion en titre Jules BERCOT est décidément en difficulté, il pointe à la 9ème place jusqu’à l’abandon à 2 tours de la fin. Devant, Evan BOXBERGER (HONDA) mène la catégorie devant Swan EMPRIN (HONDA) et le Champion de France Supersport 300 Enzo DAHMANI (HONDA).

 

La course ayant été raccourcie suite à un drapeau rouge en fin de course, 1er BOXBERGER, second EMPRIN et à la troisième place le prometteur DAHMANI.

 

COURSE 2 : LA PASSE DE 2 POUR BOXBERGER

Evan BOXBERGER s’illustre en réalisant une très belle seconde course. Il mène la catégorie NSF 250 devant Jules BERCOT second plus en difficulté Swan EMPRIN est en 3ème position. À noter, Enzo Dahmani mis à rude épreuve sur la piste du Bugatti. 

 

Sans surprise BOXBERGER s’impose devant BERCOT qui devance de peu EMPRIN qui complète le podium. 

 

CLASSEMENT PROVISOIRE
1 Evan BOXBERGER – 51 pts
2 Swan EMPRIN – 37
3 Jules BERCOT – 33

 

SUPERSPORT 300

COURSE 1 : JULIE RITAINE MONTE SUR LE PODIUM

Après les pluies diluviennes qui se sont abattues le matin sur le circuit, c’est sous une légère éclaircie que les pilotes de la catégorie 300cc s’élancent pour 10 tours. 

 

Kevin SABATUCCI (Kawasaki-Pirelli) s’élance de la pole position et réussit son envol, Ryan CHAUVEAU (Kawasaki-Pirelli) est lui aussi dans le rythme du leader. Plus loin les pilotes sont distancés. DJefferson DELBOSC (Kawasaki-Pirelli) est à 6 secondes de l’homme de tête, Noa POTVIN (Kawasaki-Pirelli) dans sa roue est 4ème qui pousse pour se placer dans le Top3. Kevin SABATUCCI disparaît du classement après 2 tours de course suite à une chute. 

 

C’est Julio GARCIA GONZALEZ (Kawasaki-Pirelli) qui s’empare de la tête de course devant Ryan CHAUVEAU qui n’a pas bénéficié de l’abandon du leader. Noa Potvin conforte sa 3ème place et garde Killian ROSSIGNOL (Kawasaki-Pirelli) dans ses échappements, 4ème. À noter, Julie RITAINE (Kawasaki-Pirelli) sur la numéro 93 pousse fort et se hisse à la 5ème place. 

 

Le duo de tête impose un rythme soutenu à ses adversaires qui ne parviennent pas à le suivre. Julie RITAINE est décidément déchainée aujourd’hui, elle se retrouve 3ème à 3 tours de la fin et pousse sa machine jusqu’à réaliser le meilleur tour en 2’15”583. Elle distance Kilian ROSSIGNOL 4ème et Rodrigo NUNES MENDES 5ème. 

 

Au passage de la ligne à damier, Julio GARCIA GONZALEZ s’impose devant l’un des favoris de la catégorie Ryan CHAUVEAU, et Julie RITAINE complète la boite, 3ème.  En 4ème et 5ème position on retrouve Kilian ROSSIGNOL et Erwan BOSSY, Rodrigo NUNES MENDES est 6ème.

 

COURSE 2 : CHAUVEAU EN PATRON

La seconde course de la catégorie 300 commence mal, puisqu’un pilote chute brutalement au départ. Drapeau rouge, les pilotes rentrent dans la voie des stands. 

 

La course peut enfin commencer mais sans Kevin SABATUCCI (Kawasaki-Pirelli) pourtant attendu en pole position sur la grille de départ. C’est Ryan CHAUVEAU (Kawasaki-Pirelli) qui lance parfaitement sa machine et mène les débats devant Cyprien BABY (Kawasaki-Pirelli) et Justine PEDEMONTE (Kawasaki-Pirelli) déjà 3ème. Noa Potvin (Kawasaki-Pirelli) est en 4ème position devant Kilian ROSSIGNOL (Kawasaki-Pirelli) 5ème et Enzo SIRE, 7ème qui se tiennent tous les 3 dans un mouchoir de poche. 

 

Ryan CHAUVEAU est dans un excellent rythme et conserve son avance. Julie RITAINE (Kawasaki-Pirelli) jusqu’à lors en fin de Top10 pousse et fond sur ses adversaires jusqu’à s’emparer de la seconde place ! Elle s’offre dans le même temps le meilleur tour en course en 2’11’711 et poursuit son effort. En 3ème position, BABY trouve lui aussi son rythme. Le reste du Top5 est composé dans l’ordre de SIRE 4ème et ROSSIGNOL 5ème qui ont chacun leur tour passé PEDEMONTE plus en difficulté depuis quelques tours qui chute au classement avant d’abandonner à 4 tours de l’arrivée. DJefferson DELBOSC finalement parti de la voie des stands qui s’empare de la 4ème place devant ROSSIGNOL.

 

Le trio de tête reste inchangé et entame le dernier tour serein. Ryan CHAUVEAU termine devant Julie RITAINE 2ème s’octroie un nouveau meilleur tour en course en 2’11”276, Cyprien BABY termine quant à lui à la 3ème place. C’est ensuite DJefferson DELBOSC 4ème et Kilian ROSSIGNOL 5ème qui viennent compléter le Top5. 

 

CLASSEMENT PROVISOIRE
1 Ryan CHAUVEAU – 50 pts
2 Julie RITAINE – 42
3 Kylian ROSSIGNOL – 27

 

MOTO 4 MOTO 5

Course 1 :

MOTO 4 : BERGER RAFFLE LA MISE 

Le poleman Florian FRANÇOIS tient un bon rythme et file vers la première victoire de cette catégorie MOTO 4 en FSBK, mais est finalement pénalisé pour être passé au rouge dans la voie des stands… Mattéo BERGER remporte donc cette course, devant Gabriel PIO second et Kevin MAIFFRET (CORSE).

 

MOTO 5 : QUEHENEN POUR LA PREMIÈRE

Dans la catégorie MOTO 5, les 3 pilotes se classe dans l’ordre : 1er, Teddy QUEHENEN, second Eliott CARVALHO (FULGUR), et 3ème Roméo MONEYRON (FULGUR), pourtant leader de cette catégorie la veille en qualification. 

 

COURSE 2 : 

MOTO 4 : FRANÇOIS SE RATTRAPE 

Florian FRANÇOIS tient à se rattraper de son erreur lors de la Course 1 et s’élance parfaitement. Matéo BERGER et Gabriel PIO lui emboîtent le pas et terminent respectivement second et troisième. 

 

MOTO 5 : QUEHENEN POUR LA SECONDE

Les positions s’interchangent entre Eliott CARVALHO (FULGUR) second et Romeo MONEYRON (FULGUR) en 3ème place, toutefois Teddy QUEHENEN (ERDOG) conserve sa première place. 

 

CLASSEMENT PROVISOIRE MOTO 4
1 Gabriel PIO – 30 pts
2 Florian FRANÇOIS – 25,5
3 Mattéo BERGER – 25

 

CLASSEMENT PROVISOIRE MOTO 5
1 Teddy QUENEHNEN – 39,5 pts
2 Roméo MONEYRON – 30
3 Eliott CARVALHO – 24

 

SIDE-CAR 

COURSE 2 SPRINT : PAYNE / ROUSSEAU EN IMPOSE

Les Side-cars prennent la piste dans des conditions dantesques pour une course sprint en 7 tours. Le résultat de celle-ci définira l’ordre de départ de la Course 3. Dès le tour de formation, les vainqueurs de la veille LEGLISE / DRUEIL perdent le contrôle et font tête à queue avant d’aller se placer.

 

Au départ, PAYNE / ROUSSEAU en pôle s’élance une nouvelle fois mieux que ses poursuivants avec une avance de plus de 3 secondes au premier passage. LEGLISE / DRUEL prend le meilleur sur le duo PEUGEOT / PEUGEOT parti second qui se retrouve rapidement en 4ème position après que le châssis court de HOLDEN / VASSEUR ne s’intercale à la 3ème position.

 

Au 6ème tour, le drapeau rouge est agité pour une sortie de piste sans gravité de QUILBAULT J. / LASSIA qui interrompt la course. Les équipages reprennent la piste après quelques minutes de pause et s’élancent pour 5 tours. Sur sa lancée, PAYNE / ROUSSEAU survole ce premier tour et compte plus de 3 secondes sur ses poursuivants. En 2’17”712, suivi par WYSSEN / SALMON 3ème. Le premier châssis F2 est celui de HOLDEN / VASSEUR en 4ème position. PEUGEOT / PEUGEOT parti second termine 5ème.

Tour après tour l’équipage numéro 45 améliore son temps et ne semble pas perturbé par les conditions. Derrière eux, LEGLISE / DRUEL tourne en 2’15”034, HOLDEN / VASSEUR quant à eux poursuivent leurs efforts et se retrouve à la 3ème position devant WYSSEN / SALMON et le clan PEUGEOT / PEUGEOT sur son side numéro 74. 

 

Dans le dernier tour, PAYNE / ROUSSEAU file vers la victoire sans jamais avoir été inquiété devant HOLDEN / VASSEUR qui a su prendre le meilleur sur LEGLISE / DRUEL 3ème et WYSSEN / SALMON 4ème, PEUGEOT / PEUGEOT complète le Top5 avec un temps de 2’15”260. HOLDEN / VASSEUR est donc le premier de la catégorie F2 à franchir la ligne en 2’14”256, suivi de PALACOEUR S. / CESCUTTI M. et JACQUEMMOZ M. / ENJALBERT S.

 

COURSE 3 : PAYNE / ROUSSEAU INTOUCHABLE

La pluie a fait son retour au Mans, laissant aux pilotes une piste totalement détrempée. Les équipages prennent le départ pour 11 tours cette fois-ci. Comme depuis le début de ce week-end le châssis long de PAYNE / ROUSSEAU s’élance idéalement et prend directement 3 secondes d’avance sur WYSSEN / SALMON second, suivi par LEGLISE / DRUEL. PEUGEOT / PEUGEOT gagne une place et se retrouve 4ème devant le side-car F2 de HOLDEN / VASSEUR qui semble en difficulté. 

 

À la mi-course, PAYNE / ROUSSEAU fait cavalier seul en enchaînant les records de tour distançant ses premiers concurrents à plus de 9 secondes. WYSSEN / SALMON maintient malgré tout son rythme et s’installe confortablement en seconde place devant le side numéro 74 de PEUGEOT / PEUGEOT. HOLDEN / VASSEUR jusqu’à là à une bonne 4ème place abandonne. C’est LEGLISE / DRUEL qui s’empare de cette 4ème position, devant LE BAIL / LEVEAU 5ème et dans une meilleure forme que lors de la Course 1. La 6ème position est quant à elle occupée par le leader des F2, l’équipage PALACOEUR S. / CESCUTTI M.

 

À 3 tours de l’arrivée, les positions du Top5 restent inchangées. Après un abandon lors de la Course 1, PAYNE / ROUSSEAU termine très logiquement premier de cette 3ème course du week-end et engrange de gros points. WYSSEN / SALMON régulier est second devant LEGLISE / DRUEL 3ème qui monte sur la boite. Le Top5 est complété par PEUGEOT / PEUGEOT à la 4ème place et LEBAIL / LEVEAU à la 5ème. 

 

Dans la catégorie F2, PALACOEUR S. / CESCUTTI M. s’impose devant JACQUEMMOZ / ENJALBERT et BERGEON L. / COLOMBIN F. complète le podium.

 

CLASSEMENT PROVISOIRE
1 PAYNE / ROUSSEAU – 60 pts
2 LEGLISE / DRUEL – 48
3 WYSSEN / SALMON – 42

 

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE FE-SUPERBIKE 2023

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct l’actualité du week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…


Pour cette saison 2023, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page Facebook officielle FSBK-FE et le site fsbk.fr. 


D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Facebook : fsbk , Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk 

 

Calendrier 2023

- 24–26 mars – Circuit Bugatti (72) – ASM 24 Heures
- 28–30 avril – Nogaro (32) – A.S.M Armagnac Bigorre
- 26–28 mai – Lédenon (30) – MC Lédenon
- 30 juin–2 juillet – Magny-Cours (58) – MC Nevers et de la Nièvre
- 14–16 juillet – Circuit Pau-Arnos (64) – MC Pau-Arnos
- 25–27 août – Circuit Carole (93) – MC Motors Events
- 29 septembre–1er octobre – Circuit Paul Ricard (30) – MC du Circuit Paul Ricard 

 

www.fsbk.fr

Encore plus d'actualités !

actualité
La Fédération Française de Motocyclisme recherche un(e) juriste avec dominante droit public en CDI
actualité
70ème Motocross de Saint-Aignan-Le-Jaillard-45 – 11 juin (7/7-5/6) : Le Moto-Club de St. Aignan organise un événement exceptionnel !
actualité
ELECTIONS FFM - MANDATURE 2020 - 2024
actualité
Lédenon-30 (3/7) : Les cartes sont rebattues !
actualité
Bucarest-Roumanie – 8-9 juillet 2023 : Composition de l'Équipe de France
actualité
La FFM et la Ligue Motocycliste Régionale de Provence se mobilisent contre la fermeture du Circuit de Volx Villeneuve (04)
actualité
GP de France-Brou – 27-28 mai 2023 (5/14) : Le MC Brou accueille le gratin mondial !
actualité
Lédenon-30 – 27-28 mai (3/7) : Une étape toujours spectaculaire du calen-drier !
actualité
GP de France – Villars-sous-Ecot-25 (7/19) : Villars retrouve sa splendeur !
actualité
Saint-Jean-d’Angély-17 (2/5) : Pari réussi pour le MC Angérien
actualité
La Moto, une histoire de Filles engagées : 5ème édition du Road-Trip 100% Girl Power
actualité
Chanaz-73 – 20-21 mai : Le MC de Chanaz ouvre la saison !

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux ! #FFMOTO

Instagram
Chargement en cours...