Nos actualités

Voir toutes nos actualités

Championnat de France Superbike-FE

13/09/2021
Alès-30 (7/7) : La finale tient toutes ses promesses

Ce dimanche 12 septembre se déroulait la finale du Championnat de France Superbike sur le circuit du Pole Mécanique d’Alès. Lors de cette 7ème étape FSBK-FE organisée par MC Motors Events sous la coupe de la FFM, les Champions de France 2021 ont été couronnés dans les catégories Superbike, Supersport 300, Pré Moto3 ainsi qu’en sidecar.

SUPERBIKE

COURSE 1 : TECHER VAINQUEUR, GINES TRIPLE CHAMPION DE FRANCE

Le poleman, Alan TECHER (BMW Tecmas – Michelin), conserve la tête dans le premier virage et emmène dans sa roue Nicolas ESCUDIER (Yamaha Tech Solutions – Michelin) et Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin). Les trois hommes imposent leur rythme d’entrée de jeu et leurs poursuivants sont distancés après 3 tours.

Guillaume ANTIGA (Honda – Michelin) occupe la 4e position juste devant Axel MAURIN (Yamaha – Michelin) et Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Michelin) à qui 8 points suffisent pour être sacré Champion. Après 8 tours, TECHER profite de la lutte entre FORAY et ESCUDIER pour s’échapper. À plus de 5 secondes, MAURIN et GINES sont dans le sillage d’ANTIGA, solide 4e.

 

Peu après la mi-course, les écarts sont stables, TECHER pilote sereinement, ESCUDIER et FORAY luttent toujours alors que MAURIN fait les freins à ANTIGA pour le bénéfice de la 4e place. Un tour plus tard, GINES l’imite et passe 5e devant le pilote de la Honda n°26. À 6 tours de l’arrivée, GINES augmente de rythme et attaque MAURIN pour prendre la 4e place. Guillaume ANTIGA, 6e, gère la pression mise par Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GP Addict – Pirelli), 7e, à 2 secondes de son rival au Championnat Challenger. Au terme des 22 tours de course, TECHER s’impose brillamment et repasse provisoirement au 4e rang du Championnat. Après avoir fait la différence devant FORAY dans les derniers tours, ESCUDIER retrouve le podium avec une belle 2e place.

Mathieu Gines - Yamaha (photo Gérard Delio/Photopress)

Pour la troisième année consécutive, Mathieu GINES, 4e de cette première manche, est sacré Champion de France Superbike et étoffe encore son palmarès. MAURIN conclut au 5e rang devant ANTIGA qui signe une nouvelle belle performance. Malgré une bonne fin de course, Martin RENAUDIN ne remonte pas sur Guillaume ANTIGA et termine 7e, alors que Grégory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli) se classe 8e.

 

En Challenger c’est donc ANTIGA qui s’impose, mettant une option sur le titre devant RENAUDIN. Le protégé de Damien Saulnier, Valentin SUCHET (Suzuki LMS – Pirelli), monte sur la 3e marche du podium de la catégorie des jeunes pilotes grâce à une 9e place au scratch. 

 

COURSE 2 : FORAY FINIT EN BEAUTÉ

Alan TECHER (BMW Tecmas – Michelin) prend un bon envol et se donne de l’air dès le premier virage. Axel MAURIN (Yamaha – Michelin) jaillit de la 2e ligne et fait l’intérieur à Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin) et Nicolas ESCUDIER (Yamaha Tech Solutions – Michelin) dans le premier enchainement.

 

Ensuite, le pensionnaire du Team CMS emmène un groupe de poursuivants complété par Nicolas ESCUDIER, Kenny FORAY et Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Michelin). Après 5 tours, TECHER compte plus d’une seconde d’avance sur le quatuor de chasse. Au 7e rang, Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GP Addict – Pirelli) est aux prises avec Grégory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli) et Guillaume ANTIGA (Honda – Michelin), duel pour le titre Challenger arbitré par le multiple vainqueur des 24 Heures Motos.

 

Avant la mi-course, FORAY augmente le rythme et revient dans la roue de son co-équipier TECHER, alors que GINES part à la faute et chute dans l’épingle. Au 13e tour, TECHER chute également, laissant FORAY seul aux commandes. Le classement est donc bouleversé. MAURIN hérite de la 2e place devant ESCUDIER, tandis que LEBLANC est 4e juste devant les jeunes pilotes RENAUDIN et ANTIGA. De son côté GINES reprend la piste au 9e rang. Après avoir longtemps patienté dans la roue de MAURIN, ESCUDIER passe à l’attaque à 3 tours de l’arrivée, mais celui-ci défend parfaitement sa position. Dans le même temps GINES remonte peu à peu le peloton, s’offre RENAUDIN et se hisse à la 4e place.

 

Intouchable, FORAY s’offre une troisième victoire en 2021. Après une saison en dents de scie, MAURIN monte sur le podium, après avoir résisté aux attaques d’ESCUDIER, 3e. A noter, pour la première fois depuis 2019, GINES ne monte pas sur la boite à deux reprises et se classe 4e mais savoure son nouveau titre de champion. Belle performance de RENAUDIN qui intègre le top 5 après une belle passe d’arme avec LEBLANC, 6e, et ANTIGA, 7e.

 

La catégorie Challenger est donc remportée par RENAUDIN sur cette course, mais c’est ANTIGA qui s’impose au Championnat. Classé 8e à l’arrivée Valentin SUCHET (Suzuki LMS – Pirelli) monte une nouvelle fois sur la troisième marche du podium de sa catégorie.

 

Classement Superbike 
1 – GINES – 273 points
2 – DEBISE – 254 points
3 – FORAY – 213 points
4 – MAURIN – 144 points
5 – TECHER – 128 points

 

Podium Challenger 
1 – ANTIGA – 321 points
2 – RENAUDIN – 316 points
3 – SUCHET – 176 points

 

Sous réserve de vérifications techniques en cours ou d’incidents d’ordre sportif. 

 

SUPERSPORT 600

COURSE 1 : PREMIÈRE VICTOIRE POUR GREGORIO

Départ mouvementé en Supersport 600, alors qu’il tente de se frayer un passage au sein du peloton, Tom BERCOT (Yamaha – Pirelli) chute et emmène Hugo CLERE (Yamaha – Pirelli) au sol dans le 7e virage. Matthieu GREGORIO (Yamaha Tech Solutions – Pirelli) en profite pour s’échapper, alors que dans son dos Ludovic CAUCHI (Yamaha – Pirelli) s’isole au second rang. Un groupe de poursuivants se forme, il est composé de Matéo PEDENEAU (Yamaha – Pirelli), Kevin LONGEARET (Yamaha – Dunlop), Enzo DE LA VEGA (Yamaha – Pirelli) et Dylan MILLE (Yamaha – Pirelli).

 

Peu de changements à la mi-course, GREGORIO semble s’envoler vers sa première victoire de la saison. CAUCHI est bien seul en 2e position et n’est pas en mesure de revenir sur l’homme de tête. Le groupe de chasseurs est mené par DE LA VEGA, 3e devant LONGEARET, 4e, tandis que MILLE, 5e, et PEDENEAU, 6e, accusent le coup. Sans surprise, GREGORIO est récompensé de ses efforts et s’impose plus de 8 secondes devant CAUCHI, 2e. DE LA VEGA monte une deuxième fois sur le podium cette saison grâce à une belle résistance face aux attaques de LONGEARET, 4e. Malgré leur baisse de rythme, MILLE et PEDENEAU conservent leurs places respectives jusqu’au drapeau à damier : 5e et 6e.

 

Sur le podium de la catégorie Challenger, le public retrouve donc les protagonistes de la course. GREGORIO et CAUCHI montent à nouveau sur les deux plus hautes marches, accompagnés du jeune PEDENEAU.

 

COURSE 2 : CAUCHI TIENT SA REVANCHE

Dans les premiers tours, les hommes forts Matthieu GREGORIO (Yamaha Tech Solutions – Pirelli) et Ludovic CAUCHI (Yamaha – Pirelli) se montrent aux avants postes. Les outsiders Enzo DE LA VEGA (Yamaha – Pirelli), Adrien ROLLET (YAMAHA – DUNLOP) et Hugo CLERE (Yamaha – Pirelli) se positionnent de la 3e à la 5e place à moins de 3 secondes des leaders après 4 tours.

 

À la mi-course le classement se stabilise dans le top 5, les écarts se creusent entre le duo de tête et les trois poursuivants. CLERE dépasse successivement ROLLET et DE LA VEGA pour monter virtuellement sur le podium à 6 tours de l’arrivée.

 

Dans un dernier effort, CAUCHI garde l’avantage devant GREGORIO. Les deux pilotes concluent une saison prometteuse pour chacun d’eux. Absent du top 3 depuis la première étape au Mans, CLERE remonte sur la boite. De son côté, DE LA VEGA signe une belle 4e place devant ROLET, 5e. Au terme d’une belle bataille entre Kevin LONGEARET (Yamaha – Dunlop) et Dylan MILLE (Yamaha – Pirelli) c’est finalement le pilote de la Yamaha n°54 qui s’octroie la 6e place. MILLE est quant à lui 7e.

 

En Challenger, CAUCHI et GREGORIO trustent une nouvelle fois les deux premières places et Matéo PEDENEAU (Yamaha – Pirelli) se classe 3e de la catégorie grâce à sa 8e place au scratch.

 

Classement Supersport 600
1 – DEBISE – 304 points
2 – CAUCHI – 259 points
3 – GREGORIO – 184 points
4 – BERCOT – 135 points
5 – CLERE – 108 points

 

Podium Challenger 
1 – CAUCHI – 309 points
2 – GREGORIO – 254 points
3 – BERCOT – 181 points

 

Sous réserve de vérifications techniques en cours ou d’incidents d’ordre sportif. 

 

OBJECTIF GRAND PRIX – NSF 250

COURSE 1 : MIZERA RÉDUIT L’ÉCART

Pour l’avant dernière course de la saison, les favoris répondent présents et prennent les devants, il s’agit d’Amaury MIZERA (Beon Yamaha), Clément GIABBANI (Beon Yamaha), Jules BERCOT (Beon Honda), Mattéo ROMAN (KTM RC4R) et Yannis RAINGARD (Beon Yamaha).

 

Dans la lutte aux avants postes, BERCOT chute au 6e tour et abandonne. MIZERA et GIABBANI sont aux commandes de la course, alors que RINGARD et ROMAN se voient peu à peu distancés. En fin de course les deux leaders se rendent coup pour coup, c’est finalement MIZERA qui tire profit de cette bataille et qui s’impose pour 0’’213 devant GIABBANI. Grâce à une différence faite dans les derniers tours, RAINGARD monte sur la boite alors que ROMAN se classe 4e.

 

En NSF 250, Evan BOXBERGER (Honda), 6e, remporte son duel devant Lucas BOSSON (Honda), 7e, et s’impose dans sa catégorie.

 

COURSE 2 : LA 3E PLACE SUFFIE À MIZERA

Après 6 tours, alors que le trio de tête reste très regroupé, Jules BERCOT se retrouve sous la menace de Yannis RAINGARD (Beon Yamaha) qui montre sa roue avant.

 

Dans les dernières boucles, GIABBANI fait la différence et creuse l’écart avec ses concurrents. Le pilote de la machine n°917 s’impose devant ROMAN tandis que MIZERA complète le podium et remporte le Championnat Objectif Grand Prix. RAINGARD parvient à prendre le meilleur sur BERCOT pour conclure au 4e rang.

Pour le compte de la catégorie 250 NSF, la bataille de milieu de peloton profite à Evan BOXBERGER (Honda) qui s’impose avec une 7e place au scratch, juste devant Elie ROUSSELOT (Honda), 8e, et Lucas BOSSON (Honda), 9e.

 

Classement Objectif Grand Prix Pré-Moto3
1 – MIZERA – 207 points
2 – ROMAN – 206,5 points
3 – BERCOT – 170 points
4 – SANJUAN – 138 points
5 – FARGIER – 119 points

 

Classement NSF 250
1 – BOXBERGER – 139 points
2 – HENRY – 135 points
3 – GUYAU – 123 points
4 – PERON – 77 points
5 – BOSSON – 56 points

 

Sous réserve de vérifications techniques en cours ou d’incidents d’ordre sportif.

 

SUPERSPORT 300
COURSE 1 : NEGRIER MET LA PRESSION

Le départ se déroule sans accroc et les trois protagonistes du Championnat se détachent, Florent DA CUNHA (Kawasaki – Pirelli), Diego PONCET (Kawasaki – Pirelli) et Alexy NEGRIER (Yamaha – Pirelli) entament la lutte pour le titre. 

 

Après 5 tours, les leaders restent roue dans roue pendant qu’un groupe de poursuivants se forme à plus de 4 secondes, Alexis BOUDIN (Yamaha FT Racing Academy – Michelin) emmène Paul CAILLOL (Kawasaki – Pirelli), Anatole BEAUPERE (Kawasaki Moto&GP Addict – Pirelli), Adrien QUINET (Kawasaki – Pirelli) et Benjamin CAILLET (Yamaha – Pirelli). 

 

À 5 tours de l’arrivée, la situation reste identique en tête de course et les hommes forts jouent des coudes. CAILLOL pointe au 4e rang devant BEAUPERE, QUINET et BOUDIN alors que CAILLET est contraint à l’abandon. À 2 tours du drapeau à damier, NEGRIER et PONCET font la différence devant DA CUNHA qui cède du terrain à ses adversaires. Finalement, NEGRIER se montre le plus véloce et remporte la victoire juste devant PONCET pendant que DA CUNHA monte sur la 3e marche du podium.

 

De justesse, CAILLOL intègre le top 4 aux dépends de BEAUPERE, 5e. Distancés dans les derniers kilomètres, QUINET et BOUDIN se classent 6e et 7e. On retrouve un quatuor de Challengers de la 12e à la 15e place, il s’agit de Lucas LINXE (Kawasaki – Pirelli), Valentin BRULEY (Yamaha – Pirelli), Cyprien BABY (Yamaha – Pirelli), Lohan GEISER (Yamaha – Pirelli).

 

COURSE 2 : DA CUNHA S’IMPOSE EN CHAMPION

Au départ de cette course 2 la tension est palpable, Florent DA CUNHA (Kawasaki – Pirelli), Alexy NEGRIER (Yamaha – Pirelli) et Diego PONCET (Kawasaki – Pirelli) rêvent du titre de Champion.

 

Diego PONCET et Alexy NEGRIER prennent un bon envol, c’est plus compliqué pour Florent DA CUNHA qui se retrouve bloqué au 4e rang derrière Anatole BEAUPERE (Kawasaki Moto&GP Addict – Pirelli). Après 5 tours, PONCET et NEGRIER évoluent toujours en tête pendant que DA CUNHA et BEAUPERE reviennent progressivement sur le duo de leaders. Derrière eux, Alexis BOUDIN (Yamaha FT Racing Academy – Michelin) tente également de faire la jonction. De son côté Paul CAILLOL (Kawasaki – Pirelli) est à la lutte avec Adrien QUINET (Kawasaki – Pirelli).

 

À 3 tours de l’arrivée tout est possible, les 5 premiers se tiennent en moins d’une seconde, le dénouement de cette saison haletante devra attendre le drapeau à damier. Malgré un début de course difficile, DA CUNHA reprend le leadership et coupe la ligne d’arrivée victorieux. Le pilote de la Kawasaki n°2 est sacré Champion de France Supersport 300.

 

Auteurs de performances remarquables, PONCET et NEGRIER, perdent le titre mais finissent en beauté aux 2e et 3e places. Le public retrouve BEAUPERE, au pied du podium après avoir pris le dessus sur BOUDIN, 5e. CAILLOL fait l’effort pour conserver le 6e rang devant QUINET, 7e.

 

Lucas LINXE est le 1er Challenger, il se classe 11e soit deux positions devant son premier adversaire, Dorian JOULIN (Yamaha – Pirelli). Valentin BRULEY (Yamaha – Pirelli) complète le podium de la catégorie avec une 14e place au scratch.

 

Classement Supersport 300 
1 – DA CUNHA – 256 points
2 – NEGRIER – 240 points
3 – PONCET – 238 points
4 – BOUDIN – 173 points
5 – QUINET – 168 points

 

Podium Challenger 
1 – CHRETIENNOT – 233 points
2 – LINXE – 229 points
3 – DAHMANI – 221 points

 

Sous réserve de vérifications techniques en cours ou d’incidents d’ordre sportif.

 

SIDE-CAR

COURSE 2 : LA VICTOIRE ET LE TITRE POUR LEGLISE / LAVOREL

A l’instar de la course 1, PEUGEOT / PEUGEOT ne laisse aucune chance à ses adversaires dès le départ et file en tête. En s’élançant depuis la 3e place, LEGLISE / LAVOREL prend le meilleur sur GUIGNARD / POUX et se classe au second rang.

 

Au 3e tour PEUGEOT / PEUGEOT est victime d’un ennui mécanique le contraignant à l’abandon, laissant le champ libre à LEGLISE / LAVOREL pour le gain de la course et du Championnat. À noter, au même tour REEVES / ROUSSEAU abandonne également pour une raison semblable. En tête après 10 tours LEGLISE / LAVOREL se retrouve sous la menace de GUIGNARD / POUX à moins d’une seconde. En 3e position LUNEAU / BIDAULT est au coude à coude avec PERILLAT / KOTCHAN.

 

Malgré les attaques de GUIGNARD / POUX, LEGLISE / LAVOREL s’impose et devient Champion de France 2021. Le side n°135 décroche tout de même une belle 2e place. LUNEAU / BIDAULT résiste également aux tentatives de PERILLAT / KOTCHAN et monte sur la 3e marche du podium. De son côté VINET / VINET intègre également le top 5.

 

En F2, CHANAL / LAVOREL l’emporte et conclut la saison en beauté en se classant 7e au scratch. Le podium de la catégorie est complété par PALACOEUR / CESCUTTI, 10e et MOREL / CHAIGNEAU, 11e.

 

Classement Championnat
1 – LEGLISE / LAVOREL – 268 points
2 – PEUGEOT / PEUGEOT – 219 points
3 – GUIGNARD / POUX – 203 points
4 – LUNEAU / BIDAULT – 159 points
5 – LE BAIL / LEVEAU – 142 points

 

Classement F2
1 – CHANAL / LAVOREL – 253 points
2 – LEBLOND / DOUANE CHAZELLE – 204 points
3 – MOREL / MOREL – 189 points

 

Sous réserve de vérifications techniques en cours ou d’incidents d’ordre sportif.

 

REVIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE FE-SUPERBIKE 2021

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct l’actualité du week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…

 

Pour cette saison 2021, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page Facebook officielle FSBK et le site fsbk.fr

 

www.fsbk.fr

Encore plus d'actualités !

actualité
Essais-2 : 35ème première ligne en MotoGP pour Fabio Quartararo (Yamaha)… sur 46 !
actualité
Baisieux (Belgique) – 25-26 septembre 2021 : Modification de la composition de l'Équipe de France
actualité
Essais-1 : Top7 pour Fabio Quartarao (Yamaha) !
actualité
Circuit Carole-93 - 18-19 septembre 2021 : J-3 avant le Supermoto des Nations !
actualité
Castelnau-de-Lévis-81 – 18-19 septembre 2021 (4/4) : La grande finale en Albigeois !
actualité
Coupe de France et Trophée de France
actualité
Bol d’Or-Castellet - 16-19 septembre 2021 (3/4) : Le Bol d’Or retrouve son public
actualité
Vorey-Sur-Arzon-43 (3/5) : Jeremy Tarroux (Sherco) enfonce le clou en E1
actualité
Villars-sous-Écot-25 (6/6) : Maxime Desprey et Lucas Coenen titrés au bout du suspense
actualité
Alès-30 (7/7) : La finale tient toutes ses promesses
actualité
Dylan Ferrandis (Yamaha) est le lauréat du week-end.
actualité
Les Français n’ont pas brillé ce week-end en Aragón et seul Fabio Quartararo (Yamaha) signe un Top8 en MotoGP.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux ! #FFMOTO

Instagram
Chargement en cours...