Nos actualités

Voir toutes nos actualités

Coupes de France Promosport

26/09/2021
Pau-Arnos-64 (7/8) : Le suspense reste entier après Pau-Arnos

Ces 25 et 26 septembre, la Fédération Française de Motocyclisme et le Moto-Club Pau-Arnos, accueillaient l’avant-dernière manche des Coupes de France Promosport. Sur le Circuit Européen de Pau-Arnos, un seul titre a été décerné tandis que les écarts se sont réduis dans la plupart des catégories. Plus de 150 pilotes étaient présents ce week-end, découvrez lesquels ont brillé lors de cette étape béarnaise.

  

PROMO 1000 

COURSE 1 : GIRARDET CRÉE LA SUPRISE SUR UNE PISTE « WET »
En ce dimanche matin, c’est sur une piste séchante, mais déclarée « wet » que s’élancent les pilotes de la catégorie reine. Cela ne perturbe pas Hugo GIRARDET (Kawasaki), Mathieu MEDIGUE (Yamaha) et Léonard VIGNAT (Yamaha) qui prennent les devants. Le trio Cyril CIGANA (Yamaha) – Kévin TRUEB (Honda) – Loïc GROS se place en embuscade derrière les hommes de tête.

Après quelques virages, GIRARDET et MEDIGUE prennent leurs marques et augmentent le rythme, distançant VIGNAT, rapidement isolé au 3ème rang. Après 6 tours, CIGANA, TRUEB et GROS bataillent pour la 4ème position et cèdent du terrain à la Yamaha n°138. À la mi-course, le jeune GIRARDET cravache et se défait peu à peu de la pression exercée par MEDIGUE. De son côté, VIGNAT est isolé en 3ème position, plus de 10 secondes devant CIGANA et TRUEB qui luttent pour la 4ème place alors que GROS, 6ème, accuse le coup.

 

Auteur d’une course parfaite, GIRARDET s’impose avec l’art et la manière pour la première fois en catégorie reine. MEDIGUE termine second à plus de 7 secondes de la Kawasaki n°70 tandis que VIGNAT gère sa fin de course pour monter sur le podium. Au terme d’une belle bataille face à TRUEB, VIGNAT s’offre la 4ème place de justesse. Le suisse complète donc le top 5 devant Loïc GROS, 6ème. À noter, Maxime GUCCIARDI (Yamaha) ne profite pas de l’absence de son rival Ludovic RIZZA et ne se classe que 15ème à l’arrivée.

COURSE 2 : SANTO DOMINGUES VICTORIEUX POUR LA PREMIÈRE FOIS

Contrairement à la course 1, le départ se fait sur une piste totalement sèche avec une température optimale. Alors qu’Alexandre SANTO DOMINGUES (Yamaha) prend les commandes de la course, dans le 3ème tour Yann MARTINEZ (Yamaha) chute à la sortie de la chicane et déclenche un drapeau rouge.

 

Pour ce 2ème départ, Alexandre SANTO DOMINGUES réitère la manœuvre et prend la tête juste devant Kévin TRUEB (Honda), les deux hommes prennent rapidement le large. Au 3ème rang après 3 tours, Maxime GUCCIARDI (Yamaha) emmène Kévin DA SILVA (Yamaha) dans sa roue. À la mi-course, alors que SANTO DOMINGUES se détache de TRUEB, 2ème, le suisse est rejoint par GUCCIARDI et DA SILVA. Dans les tours qui suivent, Clément GRANZOTTO (Yamaha), alors 5ème, fait son apparition dans le groupe, se joignant à la lutte pour la 2ème place.

 

À 4 tours de l’arrivée, SANTO DOMINGUES ne faiblit pas et gère son avance devant GUCCIARDI qui s’extrait du groupe de poursuivants pour filer seul vers la 2ème marche du podium. Dans la foulée, DA SILVA doit rentrer aux stands et abandonne. GRANZOTTO, TRUEB et VIGNAT restent, quant à eux, en lice pour le podium. À l’issue d’une course maitrisée, SANTO DOMINGUES, célèbre sa première victoire de la saison. 2ème au drapeau à damier, GUCCIARDI recolle au classement provisoire, il ne compte désormais plus que 9 points de retard sur le leader absent : Ludovic RIZZA. La finale sur le Circuit Carole s’annonce d’ores et déjà passionnante ! De justesse, GRANZOTTO passe la ligne en 3ème position devant TRUEB qui devra attendre pour s’offrir un quatrième podium. VIGNAT, quant à, lui complète le top 5. 

 

PROMO 600

COURSE 1 : AEBI VAINQUEUR SANS SURPRISE

Auteur de la pole position, Kilian AEBI (Suzuki) s’élance tel une fusée et creuse immédiatement l’écart sur ses concurrents. Lilian DI LORENZO (Yamaha) se positionne au second rang avant de se retrouver isolé, plusieurs secondes devant le duo Noan VASTA (Yamaha) – Florian REAUX (Yamaha) après 4 tours.

 

À la mi-course, les écarts se stabilisent, AEBI poursuit son cavalier seul devant DI LORENZO, pas inquiété. Derrière lui, c’est la bagarre pour la 3ème place. Florian REAUX emmène un groupe élargi de pilotes dans lequel se trouvent Noan VASTA, Samuel BIRON (Triumph), Remi TASTET (Yamaha) ou encore Thomas HERRIAU (Yamaha). À 6 tours de l’arrivée, BIRON s’empare de la 3ème place devant REAUX alors que VASTA recule dans le classement. HERRIAU et TASTET en profitent pour se positionner provisoirement 5ème et 6ème.

 

À l’arrivée, AEBI fait respecter la hiérarchie et s’impose sans difficulté devant DI LORENZO. Belle performance de BIRON, seul pilote Triumph du peloton, qui conserve la 3ème place jusqu’à l’arrivée devant REAUX, 4ème, HERRIEAU, 5ème et TASTET, 6ème. À noter, VASTA ne se classe que 10ème à l’arrivée. Suite à la décision des commissaires techniques, DI LORENZO, HERRIAU et REAUX sont disqualifiés pour « machine non conforme ». BIRON et TASTET héritent donc respectivement des 2ème et 3ème places.

 

COURSE 2 : AEBI CONFIRME SA SUPÉRIORITÉ 

Suite à sa victoire écrasante en course 1, le jeune Kilian AEBI (Suzuki) reproduit le même début de course et vire en tête. Derrière lui, le train de poursuivants se met en place, mené par Remi TASTET (Yamaha), lui-même suivi par Lilian DI LORENZO (Yamaha), Samuel BIRON (Triumph) et Thomas HERRIAU (Yamaha).

Dans les 5 premiers tours, pendant que le leader augmente son avance, les poursuivants s’attaquent les uns après les autres avant qu’HERRIAU puis DI LORENZO n’accusent le coup, laissant TASTET et BIRON batailler à 2 pour le podium.

 

Au terme des 16 tours de course, AEBI confirme sa supériorité et s’impose pour la deuxième fois du week-end. Après une belle passe d’armes, BIRON s’offre la 2ème place devant TASTET, 3ème. DI LORENZO fait l’effort dans les derniers tours pour revenir sur TASTET, mais c’est trop tard pour le pilote de la Yamaha n°72 qui reste 4ème à l’arrivée devant HERRIAU, 5ème.

 

Suite à la décision des commissaires techniques, DI LORENZO, HERRIAU et REAUX sont disqualifiés pour « machine non conforme ». MICHAUT hérite donc de la 5ème.

 

PROMO 500 CUP 

COURSE 1 : MAINCENT, L’HOMME DE PAU ARNOS

Partis de la 1ère ligne, Nicolas MAINCENT (Honda) et Lucas LENTAIGNE (Honda) prennent le meilleur départ et s’échappent. Prêt d’une seconde derrière eux après un tour, on retrouve deux autres favoris : Patrice DI GREGORIO (Honda) et Grégory DEBAIX (Honda).

 

Au cours du 4ème tour, MAINCENT et L.LENTAIGNE sont repris par DI GREGORIO et DEBAIX. Dans le même temps, le leader provisoire de la catégorie, Emmanuel LENTAIGNE (Honda) est isolé en 5ème position. Pendant que le quatuor de tête est en lutte, E.LENTAIGNE refait peu à peu son retard puis recolle au 8ème tour. À l’inverse, DEBAIX perd du rythme et se fait distancer par ses adversaires. 

 

Dans un dernier effort, MAINCENT garde l’avantage devant DI GREGORIO et remporte la course. Pour monter sur la 3ème marche du podium, Lucas LENTAIGNE devance son père, Emmanuel, 4ème. Malgré un bon début de course, DEBAIX conclut au 5ème rang à plus de 7 secondes du vainqueur.

 

COURSE 2 : LUCAS LENTAIGNE TIENT ENFIN SA VICTOIRE !

Au départ, Lucas LENTAIGNE (Honda) se montre le plus prompt et couvre le 1er tour en tête, déjà plus d’une seconde devant Emmanuel LENTAIGNE (Honda) et Patrice DI GREGORIO (Honda).

 

À la mi-course, L.LENTAIGNE hausse le rythme pour se mettre à l’abri de DI GREGORIO et E.LENTAIGNE, en pleine bataille. Au 4ème rang, Nicolas MAINCENT (Honda) fait face à la pression de Thomas SOUQUES (Honda), Firmin PRODHOMME (Honda) et Gregory DEBAIX (Honda) dans sa roue. Grâce à la persévérance dont il fait preuve depuis le début de la saison, Lucas LENTAIGNE décroche sa première victoire en Promo 500 Cup, avec 2’’253 d’avance sur le second. Dernière offensive fructueuse pour DI GREGORIO qui prend le dessus sur E.LENTAIGNE et s’offre la 2ème place. De son côté, MAINCENT résiste aux attaques et reste 4ème au drapeau à damier devant PRODHOMME, 5ème, DEBAIX, 6ème et SOUQUES, 7ème.

 

PROMO 400

COURSE 1 : DELBOSC VICTORIEUX DEVANT SON RIVAL

En lutte pour le Championnat, D’Jefferson DELBOSC (Kawasaki) et Oreste BAZE (Kawasaki) prennent les devants et s’échappent immédiatement. Dans leurs dos, un autre duo se constitue, Noa POTVIN (Kawasaki) est aux prises avec Kilian AEBI (KTM).

 

Tour après tour, les deux duels se poursuivent, pour la victoire entre DELBOSC et BAZE et pour la 3ème place entre AEBI et POTVIN. Seul, à plus de 10 secondes des hommes qui le précèdent après 8 tours, Ryan CHAUVEAU (Kawasaki) complète provisoirement le top 5. Dans les derniers tours, DELBOSC fait l’effort pour tenter de se défaire de BAZE, mais celui-ci s’accroche. DELBOSC s’impose tout de même pour 0’’390 devant BAZE, 2ème qui tentera surement de prendre sa revanche en course 2. Solide, POTVIN prend l’avantage sur AEBI au drapeau à damier et monte sur la boite. La course est plus calme pour CHAUVEAU qui conserve la 5ème place jusqu’à l’arrivée.

 

COURSE 2 : BAZE RÉPOND À DELBOSC… POUR 0’’001

À l’instar de la course 1, les deux leaders du classement filent en tête, mais cette fois, c’est Oreste BAZE (Kawasaki) qui prend la position de pointe devant D’Jefferson DELBOSC (Kawasaki) dans les premiers tours. 3ème sur la grille, Kilian AEBI, trahi par sa KTM, doit abandonner avant même le premier virage. Noa POTVIN tente de rester au contact de ses deux adversaires mais le rythme imposé est élevé, le pilote de la Kawasaki n°10 est relégué à plus de 5 secondes après 3 tours.

 

À la mi-course, statut quo entre BAZE et DELBOSC qui se rendent coup pour coup. De son côté, Noa POTVIN gère sa 3ème position, loin devant Ryan CHAUVEAU (Kawasaki), 4ème. L’énorme bataille entre BELBOSC et BAZE se poursuit jusque sur la ligne d’arrivée. Au bout du suspense, BAZE est finalement victorieux devant DELBOSC pour 0’’001 ! POTVIN monte également sur la boite et CHAUVEAU se classe 4ème, concluant un week-end prometteur.

 

PROMO 125

COURSE 1 : DA COSTA L’EMPORTE SUR DRAPEAU ROUGE

Au départ, Livio MIRABEL (Suzuki) ne se fait pas prier et s’échappe seul en tête. David DA COSTA (Suzuki) fait l’effort pour tenter de rester au contact de son adversaire mais celui-ci imprime un rythme plus élevé. Aux 3ème et 4ème rangs, Pierre VERRIER (Suzuki) et Valentin MATTHIEU (Suzuki) sont roue dans roue.

 

À 3 tours de l’arrivée, DA COSTA revient dans l’aspiration de MIRABEL et relance la lutte pour la victoire. Au début du dernier tour, alors que MATHIEU, tente de faire l’intérieur à VERRIER pour prendre la 3ème place, ce dernier chute dans la manœuvre. La direction de course stoppe les débats avec un drapeau rouge.

 

Le classement du tour précédent est donc définitif, DA COSTA l’emporte devant MIRABEL, 2ème, et MATHIEU, 3ème. De son côté, Gaëtan PRUNIER (Suzuki) se classe 4ème de la course. Sur décision du jury, MATHIEU écope de 15 secondes de pénalité pour « conduite dangereuse » et recule d’une position. PRUNIER hérite donc la 3ème marche du podium devant MATHIEU, 4ème.

 

COURSE 2 : DA COSTA DOUBLE LA MISE DEVANT MIRABEL

Une fois de plus Livio MIRABEL (Suzuki) et David DA COSTA (Suzuki) se positionnent aux deux premiers rangs à l’entame de la course. Très vite, les deux garçons échappent au peloton et notamment au trio Pierre VERRIER (Suzuki) – Valentin MATTHIEU (Suzuki) – Gaëtan PRUNIER (Suzuki).

 

Tour après tour, la situation de course n’évolue pas, DA COSTA et MIRABEL restent au coude à coude pendant que leurs trois poursuivants bataillent pour la 3ème place.

 

Sur la ligne d’arrivée, DA COSTA garde l’avantage devant MIRABEL et s’impose une deuxième fois devant son adversaire direct pour le championnat. Dans la lutte à trois pour compléter le podium, MATHIEU s’impose et se classe 3ème devant VERRIER, 4ème et PRUNIER, 5ème.

 

MOTO5

COURSE 1 : GOMES INTOUCHABLE

En ce début de course, 4 pilotes figurent aux avant-postes : Djanylson GOMES (MIR), Jules FONTES (MIR), Kyle PAYNE (MIR) et Enzo CALIGNY (Fulgur). 

Régulier dans ses chronos, GOMES fausse compagnie à ses concurrents et compte 5’’166 d’avance sur PAYNE, 2ème à la mi-course. CALIGNY et FONTES sont dans la roue de la Mir n°25 de PAYNE. 

 

Malgré un drapeau rouge dans le dernier tour, GOMES s’impose sans contestation loin devant PAYNE, 2ème et FONTES, 3ème. CALIGNY est le perdant de cette bataille et termine au pied du podium.

 

COURSE 1 : CALIGNY SIGNE LE DOUBLÉ À PAU ARNOS

En début de course, alors qu’Enzo CALIGNY (Fulgur) et Kyle PAYNE (MIR) se mettent en évidence aux avant-postes, leurs adversaires Djanylson GOMES (MIR) et Jules FONTES (MIR) doivent successivement repasser par la voie des stands pour résoudre des ennuis mécaniques. Thomas GERVAIS (MIR) ne parvient pas à imprimer le rythme imposé par les deux leaders mais se positionne au 3ème rang.

 

Finalement, après 12 tours de bataille, la dernière accélération est favorable à CALIGNY qui devance PAYNE de 0’’133 et s’impose. Malgré une réduction de l’écart en fin de course, GERVAIS reste 3ème au drapeau à damier.

 

PROMO MASTER

COURSE 1 : ULMANN FAIT PARLER L’EXPÉRIENCE

En début de course, un trio de leaders se forme. Cédric DESMARIS (Yamaha), Ludovic DESCOURS (Yamaha) et le fraichement titré Olivier ULMANN (Yamaha), s’échappent.

 

Malgré leur passe d’arme, les trois pilotes de tête ne perdent pas de temps et continuent de creuser l’écart sur leurs poursuivants, notamment Philippe MUHLMEYER (Yamaha), 4ème à plus de 6 secondes des leaders. Après de multiples tentatives, ULMANN parvient à prendre l’avantage sur DESMARIS et s’impose de justesse. Un peu juste dans les derniers tours, DESCOURS se classe tout de même 3ème à l’arrivée. Pas en mesure de batailler avec les hommes de tête, MUHLMEYER conserve la 4ème place.

 

COURSE 2 : BELLE REVANCHE DE DESMARIS SUR ULMANN

En ce début de course, les hommes forts sont les mêmes que la veille. Olivier ULMANN (Yamaha), Ludovic DESCOURS (Yamaha) et Cédric DESMARIS (Yamaha) se positionnent à l’avant du peloton, dans cet ordre.

 

Avant la mi-course, DESMARIS et ULMANN faussent compagnie à DESCOURS. Au 4ème rang, Philippe MUHLMEYER (Yamaha) n’est pas en mesure d’attaquer la Yamaha n°11. À 2 tours de l’arrivée, DESMARIS prend un avantage décisif sur ULMANN, 2ème et décroche sa 3ème victoire de la saison. En gestion sur la deuxième partie de course, DESCOURS valide la 3ème marche du podium plus de 8 secondes devant MUHLMEYER, 4ème.

 

PROMO SIDECAR

COURSE 1 : BOUCHER / BOUCHER TOUT PROCHE DU TITRE

Au départ, BOUCHER / BOUCHER profite des difficultés du poleman CROCHET / PACHOU et prend l’avantage. C’est également le cas pour JACQUEMMOZ / ENJALBERT et MASSACRIER / BRUCHET qui s’intercalent aux 2ème et 3ème rang devant le side n°526.

 

Plus rapide en début de course, BOUCHER / BOUCHER file en tête, distançant JACQUEMMOZ / ENJALBERT et MASSACRIER / BRUCHET roue dans roue. De son côté, CROCHET / PACHOU, 4ème, cède du terrain à ses concurrents. À l’avant, la situation ne change pas, BOUCHER / BOUCHER s’impose pour la 7ème fois de la saison en 11 courses et s’approche du titre. À 4 tours de l’arrivée, MASSACRIER / BRUCHET prend le meilleur sur JACQUEMMOZ / ENJALBERT et augmente le rythme, le châssis n°569 n’est pas en mesure de suivre. MASSACRIER / BRUCHET monte donc sur la 2ème marche du podium complété par JACQUEMMOZ / ENJALBERT alors que CROCHET / PACHOU conclut au 4ème rang.

 

En Promo 2, PALACOEUR / CHEVALIER, est le mieux classé de la course, 6ème après avoir dominé LACOUR / LACOUR, 7ème. PLATEAU / POUSSIER est 9ème et donc 3ème de sa catégorie. 

 

COURSE 2 : BOUCHER / BOUCHER INTOUCHABLE DANS LE BÉARN

Intraitable au départ, BOUCHER / BOUCHER garde le bénéfice de sa pole position et creuse immédiatement l’écart avec ses adversaires. MASSACRIER / BRUCHET tente de rester au contact, mais les deux frères sont trop rapides…

 

Après 4 tours, BOUCHER / BOUCHER compte 7’’498 d’avance sur MASSACRIER / BRUCHET pendant que JACQUEMMOZ / ENJALBERT et CROCHET / PACHOU se retrouvent une nouvelle fois en duel pour la 3ème marche du podium. À la mi-course, alors que le side n°21 continue d’accroitre son avance en tête de course, JACQUEMMOZ / ENJALBERT, 3ème, hausse le ton et distance CROCHET / PACHOU qui se retrouve sous la pression de FENOY CASAS / ORTA VILARO.

 

À l’arrivée, BOUCHER / BOUCHER assoit un peu plus encore sa domination en signant une deuxième victoire sur le Circuit Européen de Pau Arnos devant MASSACRIER / BRUCHET, 2ème. En fin course, FENOY CASAS / ORTA VILARO fait le spectacle et prend le meilleur sur JACQUEMMOZ / ENJALBERT pour le gain de 3ème place. CROCHET / PACHOU complète le top 5. Avec une belle 6ème place, LACOUR / LACOUR est 1er de la catégorie et décroche le titre en Promo 2 sous réserve de machine conforme. De son côté, PLATEAU / POUSSIER est 9ème et donc 2ème de sa catégorie devant QUILBAULT / PESENTI qui conclut au 10ème rang et complète le podium.

 

PROMO DÉCOUVERTE  

COURSE 1 : FERNANDES DOMINE LAFFOURCADE
Désormais familier du Promosport Découverte, Jonathan FERNANDES (Yamaha) s’impose dans des conditions de pistes délicates. Belle performance de Cédric LAFFOURCADE qui place sa Yamaha R6 au second rang à moins d’une seconde du vainqueur et devant la Suzuki GSXR 1000 de Kévin MESCAM, 3ème.

 

COURSE 2 : GODEFROY VICTORIEUX AVANT LE DRAPEAU À DAMIER

Dans une course interrompue à 4 tours de l’arrivée par un drapeau rouge suite à une chute de Cédric LAFFOURCADE (Yamaha), Come GODEFROY (Suzuki) s’impose devant Jonathan FERNANDES (Yamaha) et Jules BOYER (Yamaha).

 

PMR CUP

COURSE 1 : THIBAL S’IMPOSE AISÉMENT

Au-dessus du lot, Benoit THIBAL (Yamaha) l’emporte après 14 tours devant Éric MONGRENIER (Suzuki), 2ème. Au Guidon d’une 600cc, Nicolas DANDINE (Yamaha) complète le podium.

 

COURSE 2 : LES MÊMES HOMMES SUR LA BOÎTE

Une fois de plus, Benoit THIBAL (Yamaha) est plus rapide que ses adversaires et s’impose devant deux hommes déjà présents sur le podium en course 1 : Éric MONGRENIER (Suzuki), 2ème et Nicolas DANDINE (Yamaha), 3ème.

 

CALENDRIER 2021

04 - 06 juin – Croix-en-Ternois (62) - A.S.M. de Croix-en-Ternois

25 – 27 juin – Nogaro (32) – AS Moto Armagnac Bigorre
09 – 11 juillet – Le Mans (72) – Automobile Club de l’Ouest
23 – 25 juillet – Lédenon (30) – MC Lédenon
06 – 08 août – Magny-Cours (58) – Moto-Club Nevers et de la Nièvre
27 – 29 août – Anneau du Rhin (68) – Moto-Club Passion Vitesse
24 – 26 septembre – Pau-Arnos (64) – Moto-Club Pau Arnos
08 – 10 octobre – Carole (93) – MC Motors Events

 

www.cdfpromosport.fr

Encore plus d'actualités !

actualité
La saison 2022 est lancée depuis ce mercredi 1er décembre. Les licences nationales proposées par la Fédération Française de Motocyclisme sont disponibles. Pour rappel, ces dernières sont valables du 1er janvier au 31 décembre 2022.
actualité
C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Jean Chirouze à l’âge de 98 ans
actualité
Paris La Défense Arena : Marvin Musquin (KTM) King of Paris devant 20 000 spectateurs
actualité
Nouvelle rencontre constructive entre le Ministre des Transports, la FFM et la FFMC
actualité
Valencia-Espagne (7/7) : Une belle progression pour Clément Giabbani lors de la dernière manche à Valence
actualité
Jules Cluzel (Yamaha) est le lauréat du week-end.
actualité
27ème Ronde des Sables-Hossegor-Capreton-40 (4/6) : Potisek seul au monde
actualité
Paris La Défense Arena : S-1 !
actualité
C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Michel Corvaisier, à l’issue d’un long combat contre la maladie.
actualité
Montfrin-30 (5/5) : 11ème titre national pour Christophe Nambotin (Sherco) !
actualité
À l’approche des fêtes de fin d’année, la Sécurité Routière invite, à travers une campagne presse, les proches des usagers de motos ou de scooters à leur offrir un cadeau qui peut sauver la vie : un gilet ou une veste airbag.
actualité
Bud Sand Race – Magesq-40 (3/6) : Potisek magique à Magescq

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux ! #FFMOTO

Instagram
Chargement en cours...