Nos actualités

Voir toutes nos actualités

Championnat de France FSBK-FE 2022

08/05/2022
Nogaro-32 (2/7) : Une 2ème étape mémorable

En ce premier week-end de mai, la FFM et l’A.S.Moto Armagnac Bigorre accueillaient le deuxième round du Championnat de France Superbike FSBK-FE sur le circuit Paul Armagnac de Nogaro. Les retrouvailles avec le public du Sud-Ouest furent une réussite puisque 13 220 passionnés se sont réunis pour assister à des courses spectaculaires entre les meilleurs pilotes de vitesse français, dont le local Valentin Debise qui s’est illustré à travers de nouveaux exploits.

 

SUPERBIKE

COURSE 1 : GINES – DEBISE, LE DUEL SE POURSUIT

Premiers rebondissements dès le tour de reconnaissance, victimes d’ennuis mécaniques, Gregory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli), 4ème, et Tom BERCOT (Honda CBO – Michelin), 8ème, rentrent aux stands avant le départ de la course.

Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Pirelli) donne le ton et boucle le premier tour en position de leader devant Valentin DEBISE (Yamaha – Michelin) qui reste dans son sillage. Respectivement 3ème et 6ème sur la grille de départ, Martin RENAUDIN (Yamaha Moto&GP Addict – Pirelli) et Kenny FORAY (BMW Tecmas – Michelin) se disputent la 3ème position.

 

Tour après tour, les 4 pilotes de tête restent extrêmement proches. Alors que GINES, DEBISE et FORAY se rendent coup pour coup, RENAUDIN patiente à l’arrière du quatuor. De son côté, Alan TECHER (Honda CBO – Michelin) occupe la 5ème place avec une grosse seconde d’avance sur Axel MAURIN (Yamaha – Pirelli), 6ème, et lui-même sous la menace de Valentin SUCHET (Suzuki Junior Team LMS – Pirelli), 7ème.

Avant la mi-course, le drapeau rouge est brandi par la direction de course à la suite d’une chute de Kévin JAECK (Yamaha – Michelin) dans le peloton.

La course est relancée pour 7 tours et GINES prend les commandes devant son rival DEBISE tandis que FORAY reste en embuscade derrière les deux Yamaha. Au 4ème rang, RENAUDIN parvient à se mettre à distance de la Honda n°5 d’Alan TECHER, toujours en 5ème position devant David MUSCAT (Ducati TWR – Michelin), qui se fait de plus en plus pressant au 6ème rang.

Valentin Debise - Yamaha devant Mathieu Gines - Yamaha (photo Gérard Delio/Photopress)

Dans l’ultime boucle, DEBISE, repassé en tête, résiste au freinage ultra tardif de GINES au bout de la ligne droite de l’aviation. Il sécurise ainsi une troisième victoire en autant de courses. Le pilote de la Yamaha n°41 bute une nouvelle fois au second rang mais démontre un niveau de performance de plus en plus proche de celui du vainqueur. Rendez-vous en course 2 pour la revanche !

Parti 6ème, FORAY fait la belle opération en montant sur le podium au dépend de RENAUDIN qui signe tout de même une très belle 4ème place synonyme de victoire en catégorie Challenger. TECHER, 5ème, redouble d’effort et résiste à la dernière attaque de l’emblématique pilote local, MUSCAT qui élargit sa trajectoire et recule dans le classement jusqu’au 9ème rang.

 

Axel MAURIN (Yamaha CMS – Pirelli), passe donc 6ème, après avoir fait l’effort pour contenir la Ducati n°26 de Guillaume ANTIGA (Ducati – Pirelli) qui prend la 8ème place au cumul des deux parties de course. Le Challenger Valentin SUCHET, est quant à lui 7ème et monte sur la deuxième marche du podium de sa catégorie, complété par le luxembourgeois Chris LEESCH (Honda – Dunlop) qui ferme le top 10 au scratch.

 

COURSE 2 : QUATRIEME VICTOIRE POUR DEBISE

Après à une passionnante course 1, Kenny FORAY s’élance en pole position devant le public gersois amassé dans les tribunes du Circuit Paul Armagnac de Nogaro. 

Après 1 tour, Valentin DEBISE (Yamaha – Michelin) positionne déjà sa R1 en tête devant celle de Mathieu GINES (Yamaha Tech Solutions – Pirelli). Au même moment, Kenny FORAY est bien placé au 3ème rang sous la pression de Martin RENAUDIN qui parvient même à le dépasser à l’issue du 2ème tour. Bon début de course d’Alan TECHER qui place sa Honda n°5 au 5ème rang alors que Gregory LEBLANC (Ducati TWR – Pirelli) part à la faute et chute. Un week-end à oublier pour le multiple vainqueur des 24H Motos. 

 

La situation est stable après 5 tours, les pilotes de tête se tiennent en moins de 2 secondes. Le trio de poursuivants composé d’Axel MAURIN (Yamaha CMS – Pirelli), David MUSCAT (Ducati – Michelin) et Valentin SUCHET (Suzuki Junior Team LMS – Pirelli) est distancé à plus de 5 secondes du leader.

 

Quelques changements à noter au sein du top 5 en milieu de course mais DEBISE est toujours devant malgré les attaques du pensionnaire du team Yamaha Tech Solutions. Dans un rythme supérieur à celui de GINES, FORAY fait les freins à RENAUDIN pour le bénéfice de la 3ème place, le Challenger prend sa roue. De son côté, TECHER accuse le coup au 5ème rang. 

 

En fin de course, Valentin DEBISE est le seul pilote à rouler en 1’28, statistique lui permettant de prendre le large pour valider une quatrième victoire cette saison, consolidant ainsi son statut de leader du Championnat. Au dernier tour, FORAY hausse son niveau de jeu et surprend GINES en prenant l’avantage au freinage du premier virage du tracé. FORAY signe alors son meilleur résultat de 2022 devant son ancien coéquipier GINES, 3ème. Nouvelle 4ème place pour RENAUDIN qui conclut devant TECHER, 5ème. Un magnifique week-end pour le jeune sarthois qui devra encore patienter pour un premier podium en catégorie reine.

 

La lutte pour la 6ème place profite à MAURIN, pilote extrêmement régulier qui devance SUCHET, 7ème, et MUSCAT, 8ème. Après un départ depuis la 14ème place, Tom BERCOT (Honda CBO – Michelin) effectue une belle remontée jusqu’au 9ème rang, se classant 3ème de la catégorie Challenger derrière Martin RENAUDIN et Valentin SUCHET. Le pilote de 17 ans pourra probablement aspirer à mieux lorsqu’il aura la réussite de son côté.

 

SITUATION PROVISOIRE SUPERBIKE 

1 – DEBISE – 101 points
2 – GINES – 77 points
3 – FORAY – 70 points
4 – TECHER – 46 points
5 – RENAUDIN – 43 points

 

SUPERSPORT 600

COURSE 1 : DEBISE DEVANCE SES JEUNES RIVAUX

Excellent départ de Valentin DEBISE (Yamaha – Michelin) qui prend la tête et semble pouvoir creuser l’écart devant Loïc ARBEL (Yamaha – Pirelli) immédiatement attaqué par Johan GIMBERT (Yamaha – Pirelli).

 

Malgré l’impression laissée dans les deux premiers tours, le leader albigeois est rejoint par la jeune garde du Supersport 600, à savoir Loïc ARBEL, Johan GIMBERT et Mathieu GREGORIO (Yamaha – Michelin) auteur d’un bon départ depuis la deuxième ligne. Le surprenant GIMBERT parvient même à prendre l’avantage devant DEBISE le temps de deux tours.

 

À la mi-course, les attaques successives que se portent mutuellement ARBEL et GIMBERT profitent à DEBISE qui s’échappe et consolide peu à peu son avance. En embuscade au 4ème rang, GREGORIO fait l’effort pour rester au contact des Yamaha n°85 et n°77. Derrière ces 4 hommes, le public assiste à une belle bataille pour la 5ème place entre 3 pilotes d’expérience : Matthieu LUSSIANA (Yamaha – Dunlop), Cédric TANGRE (Yamaha – Pirelli) et Enzo DE LA VEGA (Yamaha – Pirelli).

 

À 6 tours de l’arrivée, les différences se font, DEBISE est toujours solide leader alors qu’ARBEL hausse le rythme au second rang pendant que GREGORIO intègre le top 3 au dépend de GIMBERT dont les pneumatiques semblent payer un début de course agressif.

 

Contesté par les jeunes dans les 1ers tours, DEBISE aura su garder son calme pour s’imposer une troisième fois en autant de courses. Au moment de dépasser les retardataires GREGORIO prend l’avantage devant ARBEL qui tente de reprendre son bien.

 

Mais GREGORIO résiste et s’offre une belle 2ème place devant le doubiste qui complète le podium. De son côté, GIMBERT montre sa belle progression et conserve la 4ème place.

 

Dans la lutte pour rentrer dans le top 5, LUSSIANA ne tremble pas et devance DE LA VEGA, 6ème, et TANGRE, 7ème. Vincent FALCONE (Yamaha – Pirelli) conclut au 8ème rang du scratch et accompagne donc Mathieu GREGORIO et Johan GIMBERT sur la boite pour la catégorie Challenger.

 

COURSE 2 : DEBISE INARRETABLE

Depuis la gauche de la 1ère ligne de la grille de départ, Valentin DEBISE (Yamaha – Pirelli) fait le holeshot et prend immédiatement les commandes du groupe de tête devant le poleman Mathieu GREGORIO (Yamaha – Michelin) suivi de Loïc ARBEL (Yamaha – Pirelli) et Johan GIMBERT (Yamaha – Pirelli).

 

Après 3 tours, au sein du wagon de tête l’ordre ne change pas, mais derrière, Enzo DE LA VEGA (Yamaha – Pirelli), 5ème, part à la faute et chute. Le quatuor se détache alors du groupe de poursuivants mené par Matthieu LUSSIANA (Yamaha – Dunlop), désormais 5ème et menacé par son poursuivant Cédric TANGRE (Yamaha – Pirelli).

 

À la mi-course, DEBISE est en tête, toujours suivi de GREGORIO, ARBEL et GIMBERT, dans cet ordre, l’écart entre les 4 pilotes se creuse peu à peu. Seul ARBEL reste au contact de GREGORIO et semble attendre une ouverture.

À 2 tours de l’arrivée, DEBISE enfonce le clou et sécurise la victoire alors qu’ARBEL semble vouloir tenter une attaque sur GREGORIO pour le bénéfice de la 2ème place. Seulement, une chute impliquant LUSSIANA oblige la direction de course à mettre fin aux débats avec un drapeau rouge et le classement reste donc inchangé : DEBISE s’impose devant GREGORIO, 2ème, ARBEL, 3ème, et GIMBERT, 4ème, exactement comme en course 1.

 

Cédric TANGRE saisit l’opportunité d’intégrer le top 5 devant le Challenger Kilian AEBI (Yamaha – Dunlop) qui signe un superbe résultat le plaçant sur la troisième marche du podium Challenger aux côtés de GREGORIO et GIMBERT.

 

SITUATION PROVISOIRE SUPERSPORT 600

1 – DEBISE – 101 points
2 – GREGORIO – 75 points
3 – ARBEL – 68 points
4 – TANGRE – 44 points
5 – GIMBERT – 42 points

 

OBJECTIF GRAND PRIX

PRÉ-MOTO 3

COURSE 1 : ROSTAGNI INTOUCHABLE

À l’instar de ce qu’il avait réalisé au Mans en course 1, Matthias ROSTAGNI (Béon) impose son rythme dès les 1ers tours et aucun de ses adversaires n’est en mesure de prendre sa roue. Quentin GODEFROY (KTM), Swan EMPRIN (Béon) et Célestin MASY (Béon) entament tout de même la lutte pour les deux autres marches du podium. 

 

À la mi-course, ROSTAGNI semble d’ores déjà écarter définitivement la concurrence puisque GODEFROY isolé au second rang est à plus de 10 secondes du leader. La plus belle bataille oppose donc MASY et EMPRIN qui s’échangent les positions tour après tour pour tenter d’intégrer le top 3.

 

Malgré une avance plus que confortable, ROSTAGNI ne relâche pas son effort et s’impose très largement devant GODEFROY, 2ème. La belle opération du dernier tour est à mettre aux crédit d’EMPRIN qui fait les freins à MASY et monte sur la boite. 

 

COURSE 2 : SUITE LOGIQUE POUR ROSTAGNI

Mathias ROSTAGNI (Béon) prend la tête et jouit déjà d’une belle avance après un tour. Swan EMPRIN (Béon) occupe la 2ème place mais se sait menacé par Célestin MASY (Béon) non loin derrière lui en 3ème position.

 

A la mi-course ROSTAGNI est solide leader loin devant MASY qui subtilise enfin la 2ème place à EMPRIN. C’est ensuite au tour de Quentin GODEFROY (KTM) de prendre l’avantage sur Swan EMPRIN qui recule au 4ème rang.

 

A l’arrivée les positions restent inchangées dans le top 4, ROSTAGNI s’impose très largement pour la troisième fois de la saison devant MASY, 2ème, GODEFROY, 3ème, et EMPRIN est au pied du podium.

 

SITUATION PROVISOIRE PRE-MOTO 3

1 – ROSTRAGNI – 79 points
2 – MASY – 69 points
3 – GODEFROY – 56 points
4 – BISSANE – 49 points
5 – EMPRIN – 46 points

 

NSF 250

COURSE 1 : BERCOT DÉTRÔNE CAILLET

Jules BERCOT (Honda) démarre en trombe et prend les commandes à l’issue du 1er tour devant Benjamin CAILLET (Honda). Le leader du Championnat, CAILLET ne laisse pas l’opportunité à BERCOT de s’échapper et maintient la pression. Lorenzo GUYAU (Honda) est 3ème, en retrait par rapport aux deux leaders. 

BERCOT ne laisse aucun espace à CAILLET, mais le 8ème tour est fructueux pour ce dernier qui prend l’avantage en NSF 250.

 

À quelques tours de l’arrivée, BERCOT reprend l’avantage sur CAILLET grâce à une belle manœuvre au freinage de la ligne droite de l’aviation. L’écart est toujours aussi maigre dans les derniers virages… Au drapeau à damier BERCOT, 13 ans et plus jeune pilote de la catégorie, sort victorieux de ce magnifique duel face à CAILLET, 2ème. Course solide d’un autre pilote de 13 ans, Lorenzo GUYAU, qui complète le podium devant Eliott KASSIGIAN (Honda NSF), 4ème. 

 

COURSE 2 : CAILLET RETROUVE DÉJÀ LA VICTOIRE

Entame de course parfaite pour Jules BERCOT (Honda NSF) en tête à la sortie du 1er virage devant Benjamin CAILLET (Honda NSF), qui prend immédiatement sa roue. On retrouve Lorenzo GUYAU (Honda NSF), 3ème, en retrait par rapport aux deux leaders.

 

À la mi-course, les deux pilotes de tête se livrent toujours à un duel sans merci alors que GUYAU est distancé au 3ème rang.

 

Grâce à la réaccélération de sa machine, le leader du championnat CAILLET prend un avantage décisif au drapeau à damier et par conséquent sa revanche devant BERCOT. Lorenzo GUYAU complète le podium à plus de 14 secondes des deux autres et Eliott KASSIGIAN (Honda NSF) termine 4ème tout comme il l’avait fait en course 1.

 

SITUATION PROVISOIRE NSF 250 

1 – CAILLET – 98 points
2 – BERCOT – 82 points
3 – GUYAU – 61 points
4 – BOSSON – 47 points
5 – KASSIGIAN – 43 points

 

SUPERSPORT 300

COURSE 1 : PREMIERE VICTOIRE POUR JOULIN

Auteur du meilleur envol depuis la pole position, Dorian JOULIN (Yamaha – Pirelli) garde la tête devant Loris CHAIDRON (Yamaha – Pirelli), Evann PLAINDOUX (Yamaha – Pirelli), Oreste BAZE (Yamaha – Pirelli) et le leader du Championnat Enzo DAHMANI (Yamaha – Pirelli) qui intègre le groupe de tête malgré un départ délicat. 

 

Alors que BAZE perd du rythme et se voit distancé par les hommes de tête, à la mi-course, on retrouve CHAIDRON, DAHMANI, JOULIN et PLAINDOUX qui se tiennent en une seconde aux 4 premières positions, les attaques se multiplient. 

Au dernier tour, PLAINDOUX commet une erreur dans la partie sinueuse et voit filer ses trois rivaux vers le podium.

 

Au drapeau à damier, JOULIN décroche une première victoire au terme d’une course parfaite devant CHAIDRON, 2ème, et DAHMANI, 3ème. À presque 2 secondes du vainqueur, PLAINDOUX se classe 4ème et sera revanchard en course 2. 

 

Nouvelle 5ème place pour David DA COSTA (Yamaha – Pirelli) qui a dû s’employer face à la meilleure représentante féminine Lucie BOUDESSEUL (Kawasaki – Pirelli), 6ème à l’arrivée. À noter, malgré une bataille avec les leaders en début de course, BAZE ne se classe que 9ème. 

 

COURSE 2 : DA COSTA VAINQUEUR D’UNE COURSE FOLLE

Le meilleur départ est signé par Dorian JOULIN (Yamaha – Pirelli) qui creuse l’écart devant Lucie BOUDESSEUL (Kawasaki – Pirelli), 2ème. Enzo DAHMANI (Yamaha – Pirelli) se porte immédiatement à sa hauteur. De la 4ème à la 7ème place, Loris CHAIDRON (Yamaha – Pirelli), Evann PLAINDOUX (Yamaha – Pirelli), David DA COSTA (Yamaha – Pirelli) et Louca FRIEH (Yamaha – Pirelli) sont en embuscade derrière le trio.

 

Les débats sont extrêmement animés entre les 7 pilotes de tête qui se regroupent après 3 tours. JOULIN, DAHMANI et PLAINDOUX occupent successivement la position de pointe jusqu’à ce que BOUDESSEUL ne surprenne tous ces garçons et prenne le leadership avec beaucoup d’autorité.

 

En deuxième partie de course, le public acclame BOUDESSEUL qui épate en résistant aux attaques de JOULIN, PLAINDOUX, DAHMANI et même DA COSTA qui l’attaquent un à un.

 

Dans l’avant dernier tour, DA COSTA et PLAINDOUX parviennent enfin à prendre le dessus sur la pilote de la Kawasaki n°3, le jeune portugais prend la tête. À cet instant BOUDESSEUL est donc 3ème devant JOULIN, 4ème, suivi dans cet ordre de DAHMANI, FRIEH et CHAIDRON.

 

À l’arrivée, DA COSTA est le plus heureux en décrochant sa première victoire en Supersport 300 devant PLAINDOUX, 2ème. La joie du vainqueur contraste avec la déception de BOUDESSEUL qui se fait subtiliser la 3ème place par JOULIN sur le drapeau à damier après avoir été la grande artisane de cette course magnifique. DAHMANI conserve quant à lui la 5ème position, son moins bon résultat de la saison, devant FRIEH, 6ème, et CHAIDRON, 7ème.

 

SITUATION PROVISOIRE SUPERSPORT 300 

1 – DAHMANI – 79 points
2 – JOULIN – 62 points
3 – DA COSTA – 61 points
4 – FRIEH – 59 points
5 – PLAINDOUX – 49 points

 

SIDE-CAR 

COURSE 2 : LE BAIL / LEVEAU S’IMPOSE DANS DES CONDITIONS DÉLICATES

Suite à une grosse averse en toute fin manifestation, LE BAIL / LEVEAU part en position de pointe sur une piste « WET ». PERILLAT / KOTCHAN peine à se mettre dans le rythme au vu des conditions et compte déjà plus de 10 secondes de retard sur le leader après deux tours, un écart impressionnant aussi tôt dans la course qui montre la qualité de pilotage de l’équipage n°99.

 

Dans la foulée, BERTHET / VASSEUR fait le spectacle en s’offrant la seconde place au dépend de PERILLAT / KOTCHAN désormais 3ème. Juste avant la mi-course, ces derniers sont également repris par BARBIER / RIGONDEAU qui intègre le podium virtuel.

 

Au terme des 10 tours de course, LE BAIL / LEVEAU s’impose facilement pour la deuxième fois du week-end. BERTHET / VASSEUR et BARBIER / RIGONDEAU complètent le podium dans cet ordre. À la 4ème place le public retrouve BOUCHER / BOUCHER, qui conserve sa position initiale, alors que PERILLAT / KOTACHAN glisse jusqu’au 7ème rang.

 

En F2 c’est donc, PALACOEUR / CESCUTTI 5ème au scratch qui s’impose loin devant MOREL / CARRE, 9ème et QUILBAULT / PESENTI, 10ème qui complètent le podium de la catégorie.

 

SITUATION PROVISOIRE NSF 250

1 – PERILLAT / KOTCHAN – 67 points
2 – LE BAIL / LEVEAU – 57 points
3 – REEVES / ROUSSEAU – 51 points
4 – BARBIER / RIGONDEAU – 48 points
5 – BOUCHER / BOUCHER – 43 points

 

SUIVEZ LE CHAMPIONNAT DE FRANCE FE-SUPERBIKE 2022

Fsbk.fr, le site internet dédié au Championnat de France Superbike propose toujours de suivre en direct l’actualité du week-end, infos détaillées, photos, résultats, vidéos…

 

Pour cette saison 2022, la FFM diffusera chaque soir d’épreuve une vidéo des meilleurs moments de la journée sur la page Facebook officielle FSBK-FE et le site fsbk.fr

 

D’autres rendez-vous viendront ponctuer le week-end au travers d’un dispositif spécifiquement axé sur les réseaux sociaux via Facebook : fsbk , Youtube : ffmfsbk et Instagram : fsbk 

 

Calendrier 2022

26-27 mars - Le Mans (72) - ASM 24 heures ACO
07-08 mai - Nogaro (32) - ASM Armagnac Bigorre
28-29 mai - Lédenon (30) - MC Lédenon
18-19 juin – Pau-Arnos (64) - MC Pau-Arnos
02-03 juillet - Magny-Cours (58) - MC Nevers et Nièvre
20-21 août - Carole (93) - Motors Events
24-25 septembre - Paul Ricard (83) - MC Circuit Paul Ricard

 

www.fsbk.fr

Encore plus d'actualités !

actualité
Afin de mieux vous accompagner toute cette saison sportive...
actualité
L’occasion d’une interview croisée entre Nicolas Deschaux (FFSA) et Sébastien Poirier (FFM), les deux Présidents pour faire le point.
actualité
Demandolx-04 – 21-22 mai (1/7) : Ouverture de ‘La Montagne’ ce week-end dans les Alpes-de-Haute-Provence
actualité
Le Conseil d’État suspend le décret de mise en place du Contrôle Technique au 01/01/2023… décision du Conseil d’État qui ne change rien sur le fond.
actualité
Belmont-sur-Rance-12 - 21-22 mai (3/8) : Prochaine épreuve en terres aveyronnaises
actualité
Croix-en-Ternois-62 - 21-22 mai (4/8) : Le rendez-vous nordiste de mi-saison
actualité
Ernée - 4-5 juin 2022 (10/20) : Le point à J-17 !
actualité
Shark Grand Prix de France 2022 : « La France, Terre de Moto !
actualité
Villars-sous-Ecot-25 (6/7) : Goupillon titré en MX2
actualité
Tom Vialle (KTM), Thibault Bénistant (Yamaha), Théophile Espinasse (Beta), Antoine Basset (Beta), Zachary Pichon (Sherco), Luc Fargier (Beta) et Thibault Giraudon (Sherco), sont les lauréats du week-end.
actualité
Course : Fabio Quartararo (Yamaha) et Johann Zarco (Ducati-Pramac) au pied du podium !
actualité
Remise du casque spécial "Grand Prix de France" de Lorenzo Fellon à la Fédération Française de Motocyclisme

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux ! #FFMOTO

Instagram
Chargement en cours...